vendredi 17 novembre 2017

Mon avis sur Celui que j'aime de Julie Galli

Elle ne pourra bientôt plus se passer de lui.

Ne jamais mélanger vie pro et vie perso, Aurore aurait pourtant dû le savoir. Résultat, elle se retrouve trahie, célibataire et… en galère. Car, pour éviter de perdre toutes ses économies, elle va devoir restaurer seule ce vieux camping acheté dans le sud de la France. Et, comme si sa situation n’était pas assez compliquée, Aurore se voit contrainte d’embaucher comme homme à tout faire César, le petit-fils des anciens propriétaires, qui est accessoirement en liberté conditionnelle après deux ans de prison ! Et même si cet homme secret et peu bavard ne lui inspire pas confiance, elle ne peut s’empêcher d’être attirée par son charme brut. Une chose est sûre, Aurore compte bien surveiller de très près son nouvel employé…

Date de sortie : 15 novembre 2017
Editeur : HQN
Prix: 5.99 euros
Pages: 299 pages

Note :

Avant de vous donner mon avis le plus complet sur cette romance, je tiens à remercier Mélanie des Editions HQN pour m'avoir permis de lire en SP ce roman. 

Mon avis : Dans un premier temps, j'ai été attirée par la couverture , puis j'ai lu le résumé et j'ai eu envie de découvrir cette romance d'une auteur que je ne connaissais pas encore. Je l'ai lu en une après midi et je ne dirais pas avoir été déçue mais je ne suis pas parvenue à entrer dans l'histoire. Je pense que j'avais imaginé une comédie romantique avec des joutes verbales entre Aurore et César , avec des confrontations, des moments comiques et tout cela m'a clairement manqué. 

Aurore Dieu a décide de se lancer dans le projet fou de revendre un camping pour y construire un complexe immobilier, elle ne s'imaginait pas le faire sans son compagnon de longue date , Damien . Mais ce beau rêve va lui exploser à la figure quand elle découvrira sa trahison et elle va devoir seule remettre sur pied un camping qui est dans un état complétement obsolète. Je n'ai pas réussi à adhérer au personnage d'Aurore car dans un premier temps, elle est très dans le jugement et dans les apparences. Elle dénigre complètement Marcelin et Francesca , les propriétaires du camping, au point de ne pas accepter de partager un repas avec eux. J'ai trouvé ça étonnant dans un premier temps puis assez agaçant dans un deuxième temps. Donc oui à mes yeux, ce personnage n'est pas attachant et son évolution se fait trop ou très lentement. De plus, je pense que le fait qu'une grande partie du récit ne contienne pas énormément de dialogues a renfoncé ce huit clos et ce sentiment désagréable à son égard. 

Nous avons donc une intrigue qui se déroule dans un camping et elle va devoir non seulement s'occuper des soucis administratifs, des tracas financiers, des remises en état des mobile homes, de la mise à jour du site internet et bien d'autres choses. Cela amène donc notre héroïne a être terriblement seule et nombreuses sont les scènes où elle n'interagit avec personne. Alors oui , elle a une force de caractère importante pour surmonter seule de telle difficultés mais sa meilleure amie Celia ne fait qu'un saut exprès au camping, ses parents y passent aussi un séjour mais trop court à mon goût. Le message qu'ils vont lui faire passer est intéressant mais de nouveau je n'ai pas réussi à compatir avec Aurore et son travail de titan. Nous suivrons donc une saison au camping Les Bons Amis mais cette succession de soucis réglés, de vacanciers peu engageants ou d'activités peu attrayantes n'ont pas contribué à faire de ma lecture un coup de coeur. 

César Coste est le petit fils des propriétaires et s'il n'a pas un travail pendant 6 mois, il devra purger la fin de sa peine en prison. Comme je l'ai dit précédemment , les préjugés à son égard m'ont parfois fait lever les yeux au ciel car on ne lui laisse pas sa chance. On le juge, on l'observe , on le tient à distance et ce n'est que parce qu'Aurore est tenue par la gorge qu'elle accepte sans aucune joie de l'embaucher. Le mystère est trop épais autour de lui et une fois de plus le manque de dialogue avec ce héros masculin n'a pas réussi à me le rendre attrayant , chaleureux ou intriguant. On ne creuse pas assez son histoire et je dois avouer que le dénouement final arrive un peu comme un cheveu sur la soupe car on tente de donner un regain d'énergie à l'intrigue mais cela n'est pas parvenu à capter mon attention. 

Bref , vous l'aurez compris j'ai passé un moment assez sympathique mais Celui que j'aime n'a pas su capter mon attention et les personnages ne m'ont pas rendu accro à leur histoire. Je pense que l'ensemble reste trop en surface et que la comédie aurait pu dynamiser cette romance. Comme d'habitude mon avis n'a pas parole d'évangile et je vous laisse vous faire votre propre opinion sur ce roman. 

Pour commander ce roman, cliquez ci dessous


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...