lundi 5 mars 2018

Mon avis sur le poignant Tourmente, le second tome de la saga Les Ecorchés de Tillie Cole

Constamment drogué par son maître, 221 tue avec une efficacité redoutable. Il est l'atout majeur qui permet de faire fructifier les affaires du parrain de la mafia géorgienne de New York. Jusqu'au jour où il est capturé par le clan adverse. Captif, il rencontre Talia Tolstaia, la fille d'un parrain russe. D'abord attendrie par ce colosse puis fascinée, elle décèle en lui bien plus qu'une machine à tuer et se donne pour mission de le faire s'ouvrir à la vie et à ses plaisirs... Mais la famille de la jeune femme la laissera-t-elle convoler avec leur ennemi de toujours ?

Date de sortie : 24 janvier 2018
Editeur : Milady
Prix: 16.90 euros
Pages : 480 pages





Note :

Avant de vous donner mon avis le plus complet , je tiens à remercier les Editions Milady pour m'avoir permis de lire en SP ce second tome. 

Mon avis: Avec la saga Les Ecorchés, une fois que vous vous plongez dans la lecture d'un nouveau tome , vous ne pouvez plus vous arrêtez. Tillie Cole nous offre un univers sombre, angoissant et violent. Ce que j'ai adoré dans ce nouveau tome est le fait que nous puissions avoir des nouvelles des protagonistes du précédent tome et j'adore l'idée qu'un fil rouge nous permettra de continuer l'intrigue tout en retrouvant des personnages qui nous ont marqué.

Tourmente se focalise donc sur Talia Tolstoi que nous avions découvert aux côtés de Kisa dans Ruine. La soeur de Luka commence à en avoir marre de cet univers dans lequel elle évolue depuis toute jeune et elle va préférer "fuir" dans les Hamptons le temps que la guerre avec les Géorgiens fassent  rage. La lutte pour le pouvoir est de nouveau sur le devant de la scène et après avoir eu un aperçu de ce clan violent avec les goulags et les épreuves subies par 818, nous savons désormais que la menace est d'autant plus pesante que les Tolstoi doivent faire accéder au pouvoir leur chef ultime. J'ai aimé le personnage de Talia car elle fait à la fois partie de cet univers mafieux tout en étant un peu distante. Bien entendu, elle prend part aux règlements de compte et aux divers attaques mais on sent qu'elle ne se soucie pas d'arriver au pouvoir. Elle a un côté humain empli d'empathie et cela se confirmera quand son clan retiendra prisonnier le monstre créé par Levan Jakhua. Ce dernier a créé une drogue synthétique capable de réduire n'importe quelle personne à l'état de robot. 221 est donc le fruit de cette expérience atroce et Talia ne se contera pas de rester face aux apparences. Elle tiendra à lui venir en aide lors d'une période de sevrage féroce et intense. 

Talia peut donc compter sur Kisa , sa meilleure amie , même si cette dernière reste liée à Ruine . Malgré son amour pour lui, la rage qui habite Ruine n'a pas encore disparu notamment lors qu'un nouveau rebondissement va donner une nouvelle tournure à l'intrigue. Ruine a accompli une partie de sa vengeance en tuant Alik Durov mais il lui reste une promesse à accomplir. Quand je vous parlais de fil rouge au début de ma chronique, c'est à ce moment là qu'il prend sens et qu'on va comprendre que chaque tome est lié les uns aux autres. Talia va donc en quelque sorte se rebeller et mettre sa vie en danger pour échapper à la constante surveillance de ses gardes du corps. Attention, ne pensez pas qu'elle soit une princesse en détresse car elle saura prendre son destin en main et elle fera des choix qui pourraient contrarier sa famille et ses proches. J'ai adoré la relation qu'elle est parvenue à installer avec 221 car elle aura face à elle un animal sauvage et blessé qu'il faudra apprivoiser. Sera t-elle prête à tous les sacrifices quand elle connaîtra la vérité? Pourra t-elle développer une relation durable avec cette homme dénué de toute humanité? 

221 est donc le héros de notre histoire et si vous avez lu le 1er tome, vous savez que ces prisonniers ont été dépouillés de leur souvenir quand ils ont été faits prisonniers. A l'instar de Luka, il a un passé familial et attendez vous à ce qu'il soit aussi lié à celui des Tolstoi. Nous découvrons donc 221 lors de sa captivité et je ne dirais pas que ce que 818 et 362 ont subi est moins atroce car ils ont vécu des moments très douloureux mais avec 221 , les dégâts sont d'une autre nature. Jakhua est en quelque sorte un savant fou qui a mis au point une drogue capable de transformer n'importe quel humain en animal sauvage. Il a fait de 221 son chien ( il n'y a pas d'autres mots pour décrire leur relation) et il l'a conditionné pour qu'il lui obéisse au doigt et à l'oeil. C'est affolant, c'est écoeurant et c'est perturbant car 221 est dès lors privé de toute volonté. Ce conditionnement est fait dans la douleur, dans la souffrance et dans le sang et ce n'est pas une vie pour lui. Nous aurons le plaisir de découvrir l'évolution de ce personnage et son retour à une certaine humanité car on ne peut pas revenir à la vie "normale" en un claquement de doigt. Le sens de la liberté sera relative mais grâce à Talia l'espoir pourra naître à nouveau. Au fil du temps, il pourra aussi retrouver des bribes de souvenirs et assembler les pièces du puzzle. Le lecteur va trembler jusque la dernière page et on espère une fin "heureuse" pour 221. Saura t-il combattre ses démons? Pourra t-il se libérer des entraves qu'il porte depuis ses 8 ans? 

Comme je vous le disais , j'ai adoré la fait de pouvoir retrouver Kisa et Luka car l'intrigue les concernant était restée en suspens et nous pouvons donc découvrir la suite de leur vie à deux. Les choses ne sont toujours pas aisés et c'est logique car le monde de la mafia n'est pas le pays des bisounours. La vengeance et la revanche sont toujours d'actualité et nous apprenons plus d'amples informations concernant Luka et son avenir. Il est tiraillé entre son envie de prendre la tête du clan avec dignité tout en respectant la promesse faite à un défunt ami. La passé ne sera jamais loin et les décisions prises seront lourdes de conséquences. Je pense que nous reverrons ce couple phare dans le prochain tome car la guerre contre les Géorgiens avance certes mais n'est toujours pas à son terme. Il faudra de nouveau se battre pour que des familles restent unies et soient réunies. La tension reste palpable et Tillie Cole sait parfaitement jouer avec nos nerfs. J'avais pressenti le retournement de situation final mais j'ai hâte d'en savoir plus. 

Bref, si vous n'avez pas encore entamé la lecture de la saga Les Ecorchés, je ne peux que vous conseiller de foncer le faire. Tillie Cole nous offre un univers sombre, sale, violent mais intensément émouvant et addictif. Chaque personnage nous offre une nouvelle histoire qui ne peut que nous bouleverser et nous donner envie d'en savoir plus. La mafia Russe n'a pas dit son dernier mot et la menace Géorgienne n'est pas là de s'effacer. 

Pour commander ce tome, cliquez ci dessous


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...