dimanche 9 novembre 2014

Guillaume Canet terrifiant et déroutant dans "La prochaine fois je viserai le coeur"

Hier soir, dans le cadre du Arras Film Festival, a eu lieu l'avant première du nouveau film de Cedric Anger avec Guillaume Canet et Ana Girardot. Le film s'inspire de faits réels et notamment de l'affaire Alain Lamare.

Voici le synopsis du film:

Pendant plusieurs mois, entre 1978 et 1979, les habitants de l’Oise se retrouvent plongés dans l’angoisse et la terreur : un maniaque sévit prenant pour cibles des jeunes femmes.

Après avoir tenté d’en renverser plusieurs au volant de sa voiture, il finit par blesser et tuer des auto-stoppeuses choisies au hasard. L’homme est partout et nulle part, échappant aux pièges des enquêteurs et aux barrages. Il en réchappe d’autant plus facilement qu’il est en réalité un jeune et timide gendarme qui mène une vie banale et sans histoires au sein de sa brigade. Gendarme modèle, il est chargé d’enquêter sur ses propres crimes jusqu’à ce que les cartes de son périple meurtrier lui échappent.

Voici la bande Annonce:



Mon avis: C'est un film oppressant et terrifiant car on assiste en direct aux pulsions d'un tueur incapable de les contrôler .


Guillaume Canet incarne donc Frank , un gendarme qui va donc enquêter sur ses propres meurtres. On voit dès le début du film que ce personnage est très instable psychologiquement. Il oscille entre ce gendarme qui n'aspire qu'à faire son métier et à s'engager pour son pays mais ses demandes de mutations font qu'il s'enlise dans un quotidien qu'il ne supporte plus. Guillaume incarne à la perfection ce tueur en série psychopathe. Son visage est méconnaissable et il entre dans la peau de cet homme qui enchainera les meurtres jusqu'à ce qu'il fasse une erreur. On le voit proche de la nature et sa relation avec son petit frère est la plus saine. Il aime communier avec la nature et on assiste vers la fin du film à une scène complément étrange et irréelle où avec ses collègues il entre dans la forêt et assiste au passage d'un troupeau de biche.  Son comportement montre qu'il n'a plus de limites et tel un pénitent il s'inflige des punitions corporelles , comme pour expier ses fautes ou se laver de ses péchés.



Ana Girardot incarne quant à elle Sophie , la jeune fille qui s'occupe du linge de Franck et qui aura "une relation" avec Frank. Elle a un passé qu'elle cache et cette jeune fille qu'il idéalise tentera de rendre un peu d'humanité à ce personnage odieux. Elle apparait comme une femme fragile et pourtant malgré ce qu'elle lui cache , Frank ne la punira jamais.



Après la projection de ce film, nous avons pu assister à une session Q&A avec Cédric Anger le réalisateur ainsi que Guillaume et Ana. Pendant une heure , ils se sont prêtés de bon coeur au jeu des questions réponses.

Voici Guillaume Canet parlant de son rôle :





Ainsi nous avons appris que pour se préparer au film, Guillaume avait perdu du poids et avait fait un travail sur les expressions de son visage. Frank arbore en effet rarement un sourire. Il a tenté de comprendre les motivations de se gendarme qui tel un pompier pyromane ne cessait de répondre à ses pulsions. En effet pour pouvoir interpréter ce personnage hors norme il était essentiel de se glisser dans la peau de celui sans le juger .

Le réalisateur a aussi indiqué que le choix de tourner dans la région était aussi lié aux conditions climatiques notamment qui permettaient de donner cette atmosphère lourde et glauque au film.

Le travail de préparation du script s'est fait grâce au livre du journaliste, A l'ombre des arbres, qui lui même s'est basé sur les PV lors de l'enquête sur ce tueur de l'Oise. Cedric Anger a aussi parlé de son choix de réalisation car les différentes agressions sont filmées toutes de manière différentes. En effet , on ne peut pas retranscrire de la même manière au cinéma ces meurtres pour ne pas lasser le public.

Voici quelques photos de cette avant première :

image host image host image host image host image host image host image host image host image host image host image host image host image host image host image host image host image host image host image host

2 commentaires:

  1. est ce que tu as aimé Aurélie ? hormis le fait qu'il soit oppressant

    RépondreSupprimer
  2. Oui Patty, j'ai aimé ce film car il nous fait vraiment entrer dans la tête de ce tueur. On vit avec lui ses pulsions et on sent son côté sombre. Tout est fait dans les cadrages, l'atmosphère , les performances pour donner ce sentiment d'oppression mais il est impossible de faire autrement et d'avoir de l'empathie pour ce monstre.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...