mardi 26 mai 2020

Découvrez gratuitement et en VO la nouvelle histoire pour enfants de JK Rowling - Lettre traduite


JK Rowling a publié une série de tweets pour annoncer la publication d'un nouveau roman et voici ce qu'elle a dit dans une lettre sur son site

Pour lire les chapitres gratuits , cliquez ICI

À propos de l'Ickabog

L'idée de The Ickabog m'est venue alors que j'écrivais encore Harry Potter. J'ai écrit la grand partie d'un premier jet par à-coups entre les livres de Potter, dans l'intention de le publier après Harry Potter et les reliques de la mort.

Cependant, après le dernier livre H Potter, je voulais faire une pause dans la publication, pause qui a duré cinq ans. À cette époque, j'ai écrit The Casual Vacancy et mon autre nom de plume Robert Galbraith a écrit The Cuckoo’s Calling. Après avoir tergiversé (et aussi après que mon agent qui souffrait depuis longtemps avait déposé la marque The Ickabog - désolé, Neil), j'ai décidé que je voulais m'éloigner des livres pour enfants pendant un certain temps. À ce moment-là, le premier jet de The Ickabog a fini dans le grenier, où il est resté pendant près d'une décennie. Au fil du temps, j’en suis venu à penser que c’était une histoire qui appartenait à mes deux jeunes enfants, parce que je leur avais lu le soir quand ils étaient petits, ce qui a toujours été un heureux souvenir de famille.

Il y a quelques semaines pendant le dîner, j'ai provisoirement évoqué l'idée de faire descendre The Ickabog du grenier et de le publier gratuitement, pour les enfants en confinement. Mes désormais adolescents étaient enthousiastes de manière touchante, alors est descendue la boîte très poussiéreuse, et au cours de ces dernières semaines, je me suis plongée dans un monde fictif dans lequel je ne pensais plus jamais entrer. Pendant que je travaillais à terminer le livre, j'ai recommencé à lire tous les soirs des chapitres à la famille. Ce fut l'une des expériences les plus extraordinaires de toute ma vie d'écrivain, car les deux premiers lecteurs de The Ickabog m'ont dit ce dont ils se souvenaient quand ils étaient tout petits et ont exigé la réintégration des morceaux qu'ils aimaient particulièrement (j'ai obéi).

Je pense que The Ickabog se prête bien à la sérialisation car il a été écrit comme un livre lu à haute voix (façonné inconsciemment, je pense, par la façon dont je le lisais à mes propres enfants), mais il convient aux enfants de 7 à 9 ans pour qu'ils puissent les lire à eux mêmes.

Je publierai un chapitre (ou deux ou trois) tous les jours de la semaine entre le 26 mai et le 10 juillet sur le site Web d’Ickabog. Nous prévoyons de publier bientôt certaines traductions et publierons de plus amples détails sur ce site Web dès qu'elles seront disponibles.

L'Ickabog est une histoire de vérité et d'abus de pouvoir. Pour prévenir d'une question évidente: l'idée m'est venue il y a plus de dix ans, donc elle n'est pas destinée à être lue comme une réponse à tout ce qui se passe dans le monde en ce moment. Les thèmes sont intemporels et pourraient s'appliquer à n'importe quelle époque ou n'importe quel pays.

Il y aura un concours de dessin avec des éléments clés donnés à chaque fois

En novembre 2020, The Ickabog sera publié en anglais dans les formats papier, eBook et livre audio, suivis prochainement par d'autres langues. Les meilleurs dessins de chaque territoire seront inclus dans les livres finis. Étant donné que les éditeurs de chaque territoire devront décider quelles images conviennent le mieux à leurs propres éditions, je ne jugerai pas personnellement les entrées. Cependant, si les parents et les tuteurs publient le dessin de leurs enfants sur Twitter en utilisant le hashtag #TheIckabog, je pourrai partager et commenter! Pour en savoir plus sur le concours d'illustrations, rendez-vous sur le site Internet d'Ickabog lors de son lancement.

Donations pour le Covid-19

Je jureque tous les droits d'auteur de The Ickabog, une fois publié, seront reversés pour aider les groupes qui ont été particulièrement touchés par la pandémie. De plus amples détails seront disponibles plus tard dans l'année.

Un grand merci à…

… À mon cher ami et éditeur Arthur Levine; au phénoménal James McKnight du Blair Partnership, qui a travaillé sans relâche pour faire de ce projet une réalité en très peu de temps; à Ruth Alltimes de Little, Brown Books for Young Readers, dont l'aide a été inestimable; à mon équipe de manager hors pair, Rebecca Salt, Nicky Stonehill et Mark Hutchinson et à mon merveilleux agent Neil Blair. Je vous promets à tous de ne pas avoir d'idées plus brillantes pendant au moins quelques mois.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...