mercredi 13 février 2019

Mon avis sur l'intriguant The Truth about Will de Lorène Mannarini

Quand sa meilleure amie veut lui présenter son fiancé, Alicia est loin de se douter que cette rencontre va la transporter près de douze ans en arrière, dans les bras du garçon qui lui a jadis brisé le cœur.
Et s'il n'y avait que ça !
Cette idylle lui a absolument TOUT pris... sa famille, son avenir, son amour-propre...
Sous le joug de profondes blessures et de pertes déchirantes, elle ne comprend pas pourquoi son cœur fait des galipettes dès qu'il est à proximité.
Entre l'amour et la haine, il n'y a qu'un pas, dit-on. Et il fut une époque où William Travis était son monde...
Dépassée par des sentiments à double tranchant, Alicia va devoir tourner le dos au passé pour envisager l'avenir sous un nouveau jour.
Avec ou sans Will.
Jusqu'à apprendre à ses dépens que toute vérité n'est pas forcément bonne à entendre...


Date de sortie : 13 février 2019
Editeur : Epta Publishing. 
Prix: 4.99 euros
Pages : 566 pages

Note :image host

Avant de vous donner mon avis le plus complet, je tiens à dire un grand merci à Aurore et à Epta Publishing pour m'avoir permis de découvrir ce 1er tome en SP

Mon avis : Je découvre la plume de Lorène Mannarini et je peux vous dire que sa saga est d'ores et déjà addictive. On sent dès la lecture du résumé que le passé a forgé l'avenir et que chacun des personnages est resté ancré dans ses préjugés et ses a priori. Il va falloir tirer les choses au clair et démêler le vrai du faux. 

Alicia Warren est une jeune femme de 28 ans épanouie professionnellement parlant. Elle a laissé derrière elle son passé , ses douloureux souvenirs et ses souffrances. Qu'elle ne sera donc pas sa surprise quand elle devra faire face à celui qui lui a brisé le coeur à maintes reprises lors de son adolescence. Par la biais de flashbacks , nous découvrons l'histoire de Will et Alicia alors qu'ils n'étaient qu'adolescents. Ils ont été les marionnettes d'intrigues qui les ont dépassés. On aurait aimé que Will se libère de la pression familiale mais à cet âge il n'avait ni les moyens ni les épaules assez larges et encore moins la maturité nécessaire pour faire face. Ayant déjà vécu un moment dramatique, elle s'effondrera face à la situation qui la dépasse. Si elle est honnête vis à vis de ses sentiments, on ne peut pas en dire autant avec Will . On va donc se poser des questions sur la véracité de ses sentiments à son égard. Alicia va donc surmonter ces nouvelles épreuves la tête haute et elle deviendra une femme qui va se révéler dans son travail. 

En effet, elle va monter une entreprise qui sera florissante et qui nous emmènera dans un univers qui nous sera cher puisqu'il s'agira de littérature. J'ai adoré les échanges passionnés à ce sujet de nos deux protagonistes et il faut dire aussi que la musique va jouer un rôle prépondérant dans l'histoire. J'ai même eu l'impression que la musique était un personnage de l'histoire car il devient un moyen de communication mais aussi une façon de relâcher la pression pour Alicia. Elle est très entourée et il s'agira de définir qui ils sont ses amis ou ses ennemis. Chris est son meilleur ami gay et il va nous faire rire de ses péripéties. Il n'a pas sa langue dans sa poche et il dira toujours le fond de sa pensée et il n'a aucun filtre. J'ai adoré ce personnage car il est authentique et on sent que l'on peut compter sur lui. Je suis plus sur la réserve vis à vis de Leen que j'ai eu du mal à cerner . Je ne sais pas sur quel pied danser et je me suis posée des questions tout au long du roman. Elle va épouser Tyler, le frère de Will , et c'est en quelque sorte elle qui va le remettre sur son chemin. A t-elle de bonnes intentions ? Peut on lui faire confiance? 

William Travis est donc notre héros . On va pouvoir le juger à deux périodes de sa vie et se faire une certaine image de lui. Comme je l'ai dit précédemment, on a parfois envie de le secouer pour le forcer à agir et surtout réagir. Il semble parfois complètement dépassé par certaines avancées de l'intrigue et si on peut comprendre qu'il ne pouvait pas inciter les personnages responsables de retournements cruciaux à stopper leur agissement, cela n'est plus valable à l'âge adulte. Il va devoir prendre le taureau par les cornes et se battre vraiment s'il veut reconquérir celle qu'il aime. Nous n'avons que très peu de chapitres écrits de son point de vue , ce qui signifie donc que nous n'avons pas pas toutes les données en main. La tension narrative sera souvent à son comble et les rebondissements seront de mise. Il pourra compter sur son frère Tyler pour le secouer en temps voulu car il n'a pas d'amis proches à proprement parler. Certes son associé Alex est quelqu'un de confiance mais il ne semble pas entendre les bons arguments que ce dernier avance. Il est en couple avec Donna et pourrait donc lui donner des conseils avisés mais pour cela il faudrait que Will ait toutes les cartes en main. Ce qui ne sera pas le cas. 

Autre personnage masculin d'ampleur dans ce premier tome, Jeff Cartier est aussi un personnage qui va nous donner du fil à retordre dans le sens où on ne sait pas si on peut se fier à notre instinct le concernant ou si nous avons raison de nous méfier. Depuis près de huit ans, il fait partie de "la vie" d'Alicia et on va voir ce qu'il en est en cas de tempête. Il traîne lui aussi de sacrées casseroles et j'ai beaucoup aimé la tension qui en découle. Je ne vous en dis pas plus à son sujet car il faut que vous découvriez pas vous même les tenants et les aboutissants jusqu'au dénouement final. 

Bref, j'ai passé un très bon moment de lecture avec le 1er tome de The Truth about Will. Quelques questions ont été éclaircies mais ce n'est pas pour cela que la tension narrative est retombée. Certains enjeux risquent encore de malmener notre héroïne qui ne saura plus vraiment sur qui elle peut compter. La vérité éclatera t-elle complètement? Les personnages perfides seront ils de retour dans le prochain tome? 

Pour commander ce 1er tome, cliquez ci dessous


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...