jeudi 4 mai 2017

Mon avis sur The Pink Panthers d'Audrey Dumont

Pour ne pas souffrir, il suffit de fuir… Mais Harper le peut-elle encore ?

***

Harper est frondeuse, déterminée. Jouant de ses charmes et de sa sexualité, elle n’a peur de rien ni de personne. Elle travaille au Pink Panthers, un bar branché de Sacramento, rendu incontournable par ses barmaids. Avec elle, les règles sont claires : pas d’attachement, pas d’obligations, que du fun.

Mais ça, c’était avant l’inconnu aux yeux de braise…

Elle refuse de le laisser entrer ailleurs que dans son lit, d’apprendre à le connaître hors des nuits torrides. Du sexe, et rien d’autre ! Mais le jeu risque de se compliquer pour Harper car lui n’a qu’un objectif : changer les règles…


Date de sortie : 4 avril 2017
Editeur : Editions Addictives
Prix: 4.99 euros
Pages: 210 pages

Noteimage host

Avant de vous donner mon avis complet, je voudrais remercier Maud des Editions Addictives pour m'avoir permis de lire ce roman en SP

Mon avis : Je ne connaissais pas la plume d'Audrey Dumont et j'ai passé un agréable moment de lecture. The Pink Panthers m'a en quelque sorte fait penser au film Coyote Girls et une chose est sûre la famille de coeur d'Harper est très attendrissante. Nous sommes donc plongés dans l'histoire d'une jeune femme de 21 ans qui se cherche et qui s'est perdue depuis des années, s'enfermant par la même occasion à tout sentiment. 

The Pink Panthers est donc un bar très réputé tenu par une femme et où ne travaillent que des femmes à l'exception de Max le videur. La dynamique de ce groupe est très intéressante car il nous amène à réfléchir sur le destin de femmes à qui la vie n'a pas fait de cadeau. Ce bar est comme un havre de paix où elles vont pouvoir poser leur bagage le temps de souffler un bon coup et de repartir en avant. Le concept est donc innovant et sait attirer les foules. Les Pink Panthers savent faire le show et mettre l'ambiance mais ce sont avant tout des jeunes femmes qui ont fait face à des obstacles , qui se sont relevées ( ou qui vont le faire) et qui vont se surpasser. 

A l'origine de ce concept hors norme , nous avons Dottie, une femme qui profite désormais de la vie comme elle l'entend et qui a fait fortune avec son bar. Elle a aujourd'hui laissé la barre à sa fille Arizona. Nous ne la verrons pas beaucoup mais les rares moments où elle est là sont intenses et font avancer l'intrigue. Dottie sera comme une mère de substitution pour Harper. Elle n'a pas sa langue dans sa poche et ses discours seront donc très frappants. Dottie n'y va pas avec le dos de la cuillère et elle donnera des coups de pieds aux fesses en temps voulu. Dottie c'est avant tout la sagesse car elle a eu une vie bien remplie et elle sait donc que ses Pink Panthers sauront rebondir.

Arizona est donc sa fille. C'est une patronne attentionnée qui a à coeur le bien être de ses filles mais qui ne prend jamais les gens de haut. Elle les laisse faire des erreurs , foncer dans le mur et se relever. Elle ne juge donc pas les écarts de conduite d'Harper et se contente de les souligner afin de la faire avancer. Un peu comme Dottie, elle est si on peut dire la psychologue du groupe. Elle sait écouter et conseiller sans jamais juger et je pense que pour des femmes comme les Panthers c'est un atout majeur. Elle a aussi instauré les brunchs du mardi qui pourraient être vus comme des thérapies de groupe ou encore un moyen de tisser des liens avec ses employés. Ce terme est d'ailleurs mal utilisé car quand on les voit entrer en scène , on ne voit pas un patron et ses filles mais une femme qui fait tourner son bar en n'ayant pas peur de tremper le maillot et de passer derrière le bar les soirs où la foule est présente. 

Parmi les filles, on découvrira donc très brièvement ( et je dirais peut être un peu trop brièvement car j'aurais aimé qu'on développe certains aspects de la sous intrigue. Certes le focus est mis sur Harper mais j'aurais apprécié en savoir plus sur Arizona et Max ou sur les difficultés de Monroe et de son fils Lemmy) celles qui ont aussi vécu des choses pas faciles. On a donc une mère célibataire en la présence de Monroe. C'est une mère qui se bat pour élever seule son fils mais qui s'accroche coûte que coûte. Comme je le disais précédemment les liens du sang sont inexistants dans ce groupe mais pourtant les liens du coeur sont bel et bien présents. On a également Blue une jeune femme bien dans son corps qui papillonne et qui cache sans doute un mal plus profond. Elle est brute de décoffrage mais elle apporte aussi la touche humour nécessaire à l'histoire. Enfin , on a Max , le seul homme fixe dans la vie des filles. C'est un gros nounours au coeur tendre qui mettra tout en oeuvre pour les préserver. Une fois de plus, on a envie d'en savoir plus sur lui et sur un autre personnage qu'il apprécié particulièrement et c'est vraiment dommage de survoler cet aspect. 

Harper est donc une jeune femme de 21 ans qui a fixé des règles bien précises en ce qui concerne sa vie sexuelle. Elle séduit, elle prend et elle jette . Le mot "attache" n'a ainsi aucun sens et tout semble lui convenir . Elle semble donc sûre d'elle même et des sentiments inexistants qu'elle tient à ne jamais mettre en place. Pourtant cet équilibre fragile sera mis à mal par l'arrivée d'un homme dans sa vie , Mason. Les règles qu'elle a elle même instaurés ne semblent plus trop lui convenir et la frontière entre sex friend et friend devient de plus en plus flou. Harper est donc difficile à saisir même si le lecteur entrevoit des pans de sa vie qui expliqueront son attitude. Sa vie familiale n'a rien de stable et je dirais même qu'elle est à un tournant de sa vie . Cette décision est sans doute à l'origine de son mal être actuel car elle a peur de reproduire les erreurs du passé et de ce fait elle s'interdit tout bonheur. Harper est la seule responsable et en se tirant une balle dans le pied, elle pourrait toucher le fond. Saura t-elle rebondir et faire le bon choix? 

Au final on ne sait pas grand chose au sujet de Mason et ce sera aussi un de mes regrets concernant ce roman. Il arrive tel un chevalier prêt à sauver la princesse qui n'a absolument pas conscience qu'elle a besoin d'être sauvé . Le fait que tout le roman soit exclusivement du point de vue de Harper nous empêche donc d'entrer dans la tête du héros et de savoir pourquoi il tient tant à s'accrocher à cette histoire vouée à l'échec. Cependant , on sent que Mason, cet étudiant en médecine pédiatrique, sait ce qu'il veut et ce qu'il ne veut pas. Il entre et sort de la vie d'Harper comme elle l'a souhaité depuis le début mais on se demande combien de temps il supportera la situation car il semble être un homme attaché aux valeurs familiales. Je ne vous en dirai pas plus sur ce personnage que j'ai beaucoup apprécié mais que j'aurais aimé découvrir davantage. Parviendra t-il à briser la carapace en fer forgé d'Harper? Saura t-il se faire une place dans sa vie? 

Bref, Audrey Dumont nous propose une romance très sympathique qui vous fera passer un bon moment de lecture. La musique a une part très importante dans la romance puisque chaque titre de chapitre est celui d'une chanson. The Pink Panthers nous fait entrer dans un monde girly sans chichis où les héros devront affronter la réalité s'ils veulent aller de l'avant. Le bonheur sera t-il au bout du chemin? 

Pour commander ce roman, cliquez ci dessous


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...