jeudi 14 juin 2018

Mon avis sur (Im)parfait d'Emma Green : une romance parfaite pour se détendre

Juliette chante l’amour tous les soirs dans son piano-bar. Sans trop y croire. Quand la jeune artiste parisienne se retrouve à la rue, elle accepte une drôle de mission : jouer les dames de compagnie pour une grand-mère guindée et mal en point, en lui chantant tous ses airs préférés.
Mais une nuit, un inconnu vient s’installer juste sous les toits, au dernier étage de cet hôtel particulier perché sur les hauteurs de Montmartre : un mystérieux brun aux cheveux longs, à la barbe mal taillée, au regard noir et au verbe rare.
Entre Juliette, la chanteuse libre et romantique, Suzanne, la vieille dame snob et attachante, et Laszlo, le ténébreux aussi sexy que dangereux, cette colocation forcée s’annonce… compliquée. Et parfaitement imparfaite.

Date de sortie : 14 juin 2018
Editeur : Editions Addictives
Prix: 14.90 euros
Pages : 264 pages

Note :

Avant de vous donner mon avis , je tiens à remercier Carole des Editions Addictives qui m'a permis de lire en SP ce roman.

Mon avis : On passe toujours un bon moment avec les romans d'Emma Green et avec (Imp)parfait , on se retrouve à Paris en compagnie de personnages atypiques et attachants qui vont nous permettre de passer un petit moment avec eux et nous faire rire et aimer.

Juliette Solal est mise à la porte à 27 ans de chez elle à cause d'une énième magouille de sa mère Sabine et son arnaqueur de première Javier. Une fois de plus sa mère lui montre qu'elle n'est pas sa priorité et elle se retrouve à la rue avec pour seule possibilité une adresse que sa mère lui a envoyée car elle en serait l'heureuse propriétaire. C'est ainsi que Juliette va débarquer à Montmartre et entrer dans la vie de Suzanne , une octogénaire qui va venir pimenter sa vie. Juliette ne vit et ne respire que par la chanson et j'ai aimé les petites paroles qui ponctuent le récit et qui illustrent parfaitement son état d'esprit ou celui des autres personnages. Juliette va donc trouver aux côtés de Suzanne une vraie compagnie et une sorte de figure maternelle. Elle qui n'a jamais connu de moments importants avec sa famille va se dénicher une grand mère en or. On rit de leur moment à deux et de leur complicité. Elle peut aussi compter sur Nour , sa meilleure amie hypocondriaque qui va elle aussi nous faire rire de ses maladies fictives. En allant chez Suzanne, elle va aussi tomber sur son ténébreux petit fils et c'est là que les choses se corseront. Véritable ours bourru, ils ne parviendront pas à trouver un terrain d'entente et leur joute verbale vont nous ravir.

Suzanne Deschanel est à mes yeux un personnage aussi très important de l'histoire car elle apporte une bulle de bonheur dans la vie de notre jeune héroïne. Cette dernière donne des noms aux objets du quotidien et la tendresse qu'elle ressentira n'est pas dupe. Suzanne est une ancienne comédienne et elle a plus d'un tour dans son sac. Sa famille est très collé monté mais malgré son côté un peu bourgeois , elle n'est absolument pas coincée. L'écart entre elle et les autres membres de sa famille est flagrant mais les brunchs familiaux seront aussi un moyen de mettre en avant le peps et l'ironie des propos de Suzanne. Entremetteuse, elle imagine que sa petite Juliette pourrait faire le bonheur de son petit fils mais Laszlo n'est pas facilement abordable. J'ai adoré ce personnage car elle est pleine de vie, de répartie, de joie et de bonne humeur. On se délecte de ses petites piques car on sent qu'elle a un énorme coeur. Elle saura aussi écouter Juliette sans que celle ci n'en éprouve le besoin.

Laszlo Saint Charles d'Ambrosy est notre héros mystérieux et ténébreux. A 28 ans , il se dégage de lui une certaine noirceur et on ne peut pas dire que son accueil sera chaleureux. On sent qu'il nous cache quelque chose car nous allons découvrir rapidement un élément clé de son passé mais nous n'en savons qu'une seule partie. Dès qu'il entre en scène , on sent que cet homme n'a pas envie de voir Juliette entrer dans sa vie et dès lors le combat va pouvoir commencer entre eux. Il trouvera face à lui un adversaire à sa taille car elle ne le laissera jamais prendre le dessus. Ce sera coup pour coup et le combat risque bien de faire des étincelles. Nous n'aurons jamais un seul chapitre écrit de son point de vue et c'est pour cela que nous ne savons pas vraiment à quoi nous en tenir. Parviendrons nous à aller au delà des apparences ?

Bref, j'ai passé un bon moment de lecture avec ce nouveau roman écrit à quatre mains par Emma Green. C'est frais, sympathique et addictif. Nous découvrons des personnages qui ont plus d'un tour dans leur sac et qui nous ferons vivre leur aventure au gré de leur envie. Une romance parfaite pour se détendre . Je finirai ma chronique par quelques paroles de chanson qui je trouve collent à la peau de Juliette.

Résiste
Prouve que tu existes
Cherche ton bonheur partout, va
Refuse ce monde égoïste
Yeah, yeah, yeah, résiste
Suis ton cœur qui insiste
Ce monde n'est pas le tien, viens
Bats-toi, signe et persiste
Yeah, yeah, yeah, résiste

France Gall. 

Pour commander ce roman, cliquez ci dessous

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...