dimanche 28 juin 2015

Le Château de Wallpurgis de Philippe Duchateau : Oserez vous passer les portes....

Josuan reçoit un jour une lettre alarmante d’un de ses vieux copains de classe qui le supplie de venir le rejoindre à Northcalton, où il a de sérieux problèmes. N’écoutant que son courage et porté par la fougue de sa jeunesse, Josuan vole au secours de son ami. Mais la route est longue, et il fait étape dans l’auberge de l’inquiétante Lucy. Il y rencontre la jeune et jolie serveuse, Louisia, et s’en amourache aussitôt. Après avoir quitté l’établissement, Josuan est victime d’un « étrange » accident de voiture. Sa vieille Ford réduite à un tas de tôles, il doit poursuivre le chemin à pied, dans les frimas d’un paysage carnivore. Ses pas le mènent alors au château de Walpurgis. Où l’enfer lui ouvre ses portes.

En effet, les habitants de ce palais délabré se révèlent tous plus loufoques et satanistes les uns que les autres. Mais aussi comiques soient-ils, ces hurluberlus semblent en vouloir pour de bon à la peau de Josuan. Et de Louisia, qui se retrouve – par quelle malédiction ? – bientôt prisonnière, à ses côtés.
Comme beaucoup d’autres avant eux, les jeunes gens ne servent qu’à amuser cette galerie de frapadingues, en attendant de finir, selon les projets réjouissants du maître des lieux, au fond d’une oubliette, une cagoule sur la tête et une balle entre les deux yeux. L’amour donne des ailes, dit-on. Les tourtereaux en auraient bien besoin pour s'échapper de cet asile et sauver leur vie.


Avec Le Château de Walpurgis et ses adorateurs de Satan, Philippe Duchateau distille un suspense diablement drôle et méchamment hilarant


Date de sortie: 13 mai 2015
Editeur : La Bourdonnaye 

Avant de vous donner mon avis, je voudrais remercier Stéphanie et les Editions La Bourdonnaye pour m'avoir une nouvelle fois permis de découvrir un roman pas comme les autres.

Mon avis: Philippe Duchateau nous fait entrer dans un univers complétement barré mais complétement incroyable. Il nous offre une galerie de personnages complétement loufoques qui m'ont fait penser à la Famille Adams nouvelle génération. Ce roman est pour moi indéfinissable car c'est à la fois un thriller, une comédie burlesque avec une savante dose d'humour noir. 

Dès le début nous sommes plongés dans l'ambiance de ce roman pas comme les autres. Joshuan le personnage principal est obligé de faire une halte dans une drôle d'auberge menée à la baguette par l'horrible Lucy. Cette dernière est le premier rouage d'un engrenage bien huilé qui va mener Joshuan à sa perte. On est comme hors du temps dans cette auberge où les clients ne se bousculent pas. Lucy est un personnage tyrannique qui use et abuse des clients. Elle ne cessera de mettre en garde Joshuan sur la route à prendre. Il découvrira aussi la pauvre Louisia , la "belle-fille" de Lucy, elle aussi prise au piège de cette auberge redoutable. En effet Albert , son père, est pris aux griffes de cette matrone qui lui hurle ordres sur ordres. Mais quel est le rôle de cette auberge? Vous le découvrirez bien vite au fil de vos lectures. 

En parallèle de cette auberge, nous découvrons également les habitants du Château de Wallpurgis tous aussi atteints les uns que les autres. Le comte Charles de Hartz est un personnage haut en couleur qui mènera la vie dure à Joshuan dès son arrivée. On ne sait jamais sur quel pied danser car sous ses airs affables se cache un drôle de petit bonhomme qui manigance dans le dos de sa femme La Gousseline de bien étranges choses. 

Parlons en de La Gousseline... elle aussi est indéfinissable . Elle semble avoir le pouvoir dans ce château et avec l'aide du Professeur Kalhman, elle mène des expériences dignes de Frankeinstein. C'est une hurluberlu de première classe et on se demande jusqu'où elle ira pour aboutir comme il se doit à la nuit des initiés. 

Les personnages secondaires ne sont pas en restes : Que dire d'Osbald, le précepteur des petits enfants du comte et de la comtesse ( Sylvia et Ernest)? Il apprend des choses aux enfants et vous vous souviendrez en particulier d'un cours d'anatomie mais je n'en dirais pas plus. Il y a aussi Ogoday , l'homme de confiance du comte, toujours là où il faut quand il faut pour faire ce qu'il faut. Encore un être bien étrange qui va donner du fil à retordre à plus d'un personnage. Il ne faut pas oublier Triboulet, le sculpteur. Que fait il au juste dans le château? Peut on faire confiance à ses dires? 

Bref, vous ne risquez pas de vous ennuyer dans ce roman où le rêve, l'illusion côtoient très souvent la triste réalité. Philippe Duchateau a su distiller tous les ingrédients nécessaires pour happer l'attention du lecteur et le faire tourner en bourrique car au même titre que Joshuan , il y a des moments où nous ne savons plus où donner de la tête. Un super moment de lecture pour nous mener à la Nuit des Initiés. Alors oserez vous passer la porte de ce château pas comme les autres....

Pour commander le livre, cliquez ci dessous


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...