lundi 22 juin 2015

Ma ptite interview d'Eve Borelli

Bonjour Eve. Tout d'abord je tenais à te dire un grand merci pour avoir accepté de répondre à mes petites questions . 

Pourrais tu te présenter en quelques mots? 

Je me présente, donc ! Je suis une petite brune, pas dans la prairie, mais les pieds dans le sable. Par déduction, vous l'aurez compris, j'habite dans le sud de la France, ce qui est merveilleux, car on peut se trouver des excuses pour boire l'apéro en terrasse bien plus tôt dans l'année que les habitants du Grand Nord. Je suis prof de français ( ce qui me donne un soupçon de respectabilité, après avoir parlé apéro dans la deuxième phrase de ma présentation). Je vis entourée de ma petite famille et d'une bande d'amis fidèles au poste ! J'ai aussi un chat de plus en plus à l'aise-Blaise-I'm-the-master-of-the-house : le genre qui ne se pousse pas du canap' pour te laisser la place et qui te regarde d'un air indigné si tu tentes de l'évacuer. Et, il faut toujours le dire car c'est essentiel : je voue une passion sans bornes aux Curly. Le Curly, c'est la vie

Comment t'es venue l'envie d'écrire? 

L'envie d'écrire ne m'est pas venue brusquement, comme un pou sur une tête d'enfant. J'ai toujours griffonné, écrit des textes (plutôt courts) et j'adorais les rédactions au collège ! Je n'osais pas me lancer dans l'écriture longue, celle d'un roman, et une copine m'a poussée... je me suis lancée et voilà comment tout a commencé !

Ton nom de plume est Eve Borelli , pourquoi avoir choisi ce pseudo? 

J'ai choisi ce pseudo pour éviter que des hordes de fans en délire viennent fouiller mes poubelles, voire récupérer une de mes culottes pour l'afficher dans une pièce réservée à cet effet remplie de photos de moi (vous voyez la pièce de ce psychopathe de A dans Pretty little Liars ? Le même genre !)... Non... en vrai, j'ai choisi ce pseudo car je suis prof et je veux séparer complètement ma vie pro et celle d'inventeuse de loufoqueries.

Tu es professeur de français. Tes élèves ont ils conscience de ta double vie lol?

Mes élèves ne savent rien de ma double-vie : j'avance dans l'ombre, comme un Batman de la romance ! J'ai toujours voulu être un super-héros, ça tombe bien. Je pense à m'acheter un masque et une tunique rose bonbon avec un gros E.B. dessus, d'ailleurs.

Tu as publié 2 romans : Toi , Moi, les éléphants et Dark Vador et La petite brune dans la prairie. Comment définirais tu ton style? 

Je dirais que ces deux romans sont des romances légères, humoristiques. Quand je les imagine, j'accorde une grande place à l'intrigue qui sera le fil conducteur de l'histoire. J'y réfléchis plus qu'à la construction de l'histoire d'amour, en fait ! La petite brune dans la prairie est une romance humoristique, Toi, moi, les éléphants et Dark vador, une romance loufoque.

Y a-t-il une part de toi dans tes personnages? 

Bien sûr qu'il y a une part de moi dans les personnages ! Dans tous les personnages (sauf l'affreux Théophile de Toi, moi, les éléphants et Dark Vador) : certains passages sont des choses que j'ai vécues, exagérées, déformées, bien sûr... Il y a aussi beaucoup de mes amis dans les personnages que j'invente, et des éclats de moments passés avec eux ou de leurs personnalités.

Où puises tu ton inspiration? 

Je m'inspire de tout et rien, en fait : d'une émission, d'un lieu, d'un petit rien, et hop, je déroule une histoire dans ma tête, au fur et à mesure de l'écriture !

Quelles sont les scènes que tu as eu le plus de difficultés à écrire dans chacun de tes romans? Celles qui ont été le plus faciles? 

 Je me souviens avoir eu du mal avec le timing de l'histoire, dans Toi, moi, les éléphants et Dark Vador : il fallait que tout se cale dans le temps. Pour ce qui est de La petite brune dans la prairie, pas de soucis. Les scènes que j'ai eu le plus de mal à écrire se trouvent dans mon prochain écrit qui sera publié en septembre donc chuuut, je ne vous en dis pas plus !
 
En général, les premiers chapitres sont les plus difficiles, puisque je dois me remettre dans le moove. Et certaines scènes sont difficiles à écrire quand mon fils clame qu'il a soif, que ma fille me parle des licornes qui se baladent dans le jardin et que leur père me propose de regarder Games of thrones : je dois faire preuve de concentration maximale !

Les plus faciles à écrire sont les scènes finales


Quelle est ta scène préférée dans chacun de tes romans?

 Ma scène préférée dans La petite brune est celle dans laquelle elle rencontre Claudette sur le chemin du retour du musée, j'ai bien ri ! Et j'ai eu un fou-rire grandiose en rédigeant la scène de la salsa et de la tong avec le mari de Serafina dans Toi, moi, les éléphants et Dark Vador !

Quelles sont les réactions de tes lecteurs qui t'ont le plus touché? 

Les personnes qui ont du mal avec le numérique et qui font l'effort de s' y mettre me touchent. Lorsqu'on a aimé mon roman, je suis toujours émue !

As tu des projets en cours? Peux tu nous en parler? 

 Oui, j'ai des projets en cours : je viens bientôt travailler sur l'editing d'une longue nouvelle paraissant en septembre. L'été arrive et j'ai donc deux ou trois histoires à raconter : une qui va débuter dans un ascenseur, une autre qui se déroulera dans un petit village de montagne complètement barré et enfin, j'aimerais écrire la suite de La petite brune !

Pour terminer, si nous faisions un portrait chinois 


Si j'étais un livre, je serais un de ceux de mes enfants, un de ceux qui leur sont doux et les font grandir, puisque c'est ce que j'aimerais être pour eux.
 
Si j'étais une héroïne, je serais CatScarlettwoman : un savant mélange de Scarlett et de Catwoman : Scarlett parce qu'elle elle a troooop la classe dans Autant en emporte le vent, et puis, j'ai toujours rêvé de dire : " Je reconstruirai Tara !". Catwoman, pour le côté pratique de la chose : c'est quand même vachement plus pratique de reconstruire Tara avec des super-pouvoirs. En réalité, je crois que je serais plutôt une héroïne de chick-lit car il m'arrive beaucoup de petites mésaventures ridicules ! ;) 

 
Si j'étais une série tv, je serais Friends, parce que les amis et les fous-rire, ça me parle bien !

 
Si j'étais un film, je serais un Tarantino, n'importe lequel, car ils sont déjantés.

 
Si j'avais un super-pouvoir, ce serait celui d'avoir un max de super-pouvoirs (j'aimerais bien aussi avoir le super-pouvoir de télékinésie : imaginez le truc ! Une envie de Big Mac ? Hop, il se déplace du Mac do le plus proche jusque dans mes mains avides !)

 
Si j'étais un dessert, je serais une assiette de fromages... que dis-je ? Un plateau de fromages... que dis-je ? Un chariot de fromages !

 
Si j'étais une boisson, je serai une bière très fraîche bue en été sur un plage ou un mojito bien frais bu sur la place Jean-Jaurès à Montpellier. Mais surtout pas un jus de tomates. Le jus de tomates et moi, on est pas copains.

 
Si j'étais une destination, je serais une maison familiale et ouverte à tous.


Un grand merci pour tes réponses et si vous n'avez pas encore lu les deux romans d'Eve, vous pouvez retrouver mon avis sur Toi, moi , les éléphants et Dark Vador ICI et pour La petite brune dans la prairie ICI

Pour vous procurer ces romans, il vous suffit de cliquer ci dessous



 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...