mercredi 30 mai 2018

Laissez nous lire en paix !

Hello les book addicts



Fait rare , j'écris aujourd'hui un article pour vous faire part de mon coup de gueule concernant les pseudos journalistes qui sont toujours dans le jugement , le dénigrement et le snobisme.

Il y a quelques semaines j'avais partagé un article datant certes de septembre 2017 mais dont le sujet m'avait fait bondir. La journaliste avait fait un article sur ces personnes ( elle n'a pas utilisé le mot "imbéciles" mais le ton de l'article était donné) qui utilisent les comptes instagram pour poster des photos de leur livres mais aussi de leur goodies Harry Potter. La condescendance de cette personne vis à vis des personnes utilisant ce réseau social n'avait pas de limites et nous rabaissait au rang de personnes débiles et n'ayant que cela à faire. En quoi ce genre de photos est offensant? A qui fait on du mal en faisant cela?

Je suis professeur d'anglais dans la vie de tous les jours et je suis déjà jugée sur des tas d'aspects de mon métier donc j'ai envie qu'on me laisse faire ce que j'ai envie de faire pendant mon temps libre. Je ne vous mettrai pas le lien de l'article concernant ce sujet tout comme je ne le ferai pas pour ce dont je vais parler à présent car ce serait entretenir le buzz que ces pseudos intellectuels souhaitent solliciter.

Nous vivons dans un monde où des drames se passent, où le monde va mal et où chacun est libre d'avoir sa bulle de bonheur. Enfin , cela est en théorie car aujourd'hui est paru un article de Télérama sur les lectures de cet été qui a refait surgir ma colère, mon indignation et mon ras le bol. Voilà la phrase d'accroche qui m'a fait réagir

80 % des Français n’envisagent pas de partir sans un livre. Tout de suite, on imagine des hordes de touristes, la poche avant du sac à dos carrelée d’un bouquin prêt à prendre l’eau et les yeux, voire les deux à la fois quand ça larmoie. Qui La Tache de Philip Roth, qui Lambeaux de Charles Juliet, qui Manuscrit zéro de Yoko Ogawa, qui Just Kids de Patti Smith. De la variété, de l’appétit, de l’élévation.

De l'élévation ? Donc on ne peut pas lire pour le plaisir et la "vraie" littérature se résume donc à des oeuvres littéraires intenses qui nous font réfléchir? C'est vrai que le lecteur est un idiot s'il ne lit pas certains genres ou certains grands auteurs. Quel plaisir tire cette journaliste à tirer sur le lectorat de Franck Thilliez? Vous allez me dire que je devrais me réjouir qu'on ne tire pas à boulet de canon sur les lecteurs ( ou devrais je dire les lectrices) de romance. Je commence à en avoir plus que marre d'être constamment jugé sur mes lectures , sur mes auteurs préférés et j'ai juste envie de leur dire "Laissez moi lire en paix" .

Si on lit de la romance , on n'est qu'une bécasse qui bave devant des couvertures d'hommes torses nus aux abdominaux ciselés et magnifiques. Et oui car dans la romance, il n'y a que des images de torses nus sur les couvertures. Je reconnais que nombreuses sont les couvertures de ce type ( et encore je trouve que les couvertures américaines utilisent encore plus que nous ces couvertures) . De plus , la romance c'est toujours la même chose, ce sont des histoires de bisounours où tout le monde il est beau tout le monde il est gentil. La romance a su évoluer au fil du temps et les maisons d'éditions nous proposent une variété de romance qui peuvent convenir à toutes les lectrices. Et puis évidemment on revient au sketch de Dany Boon , Sandy et la ferrari rouge , car on ne sort pas son nez des préjugés et on ne prend pas en compte l'évolution des lignes éditoriales. Nous sommes des lectrices qui ne lisent qu'un seul genre littéraire. Que ces pseudos journalistes sortent un peu le bout de leur nez pour découvrir que la communauté de la romance ( que ce soit les auteurs et les lectrices) est une communauté très ouverte d'esprit et qui n'hésite pas à lire d'autre genre. Je lis à 90% de la romance mais rien ne m'empêche de lire des thrillers, des romans policiers, de la dystopie etc... Je ne compte plus les rencontres que j'ai faite grâce à la lecture , je me suis fait un nombre incroyable d'amies avec qui je partage des moments uniques en salons, en dédicaces et certaines personnes sont devenues de vraies amies avec qui je pars en vacances. Va t-on aller voir le lecteur de polar ou de romance policier pour insinuer qu'il doit avoir des troubles psychologiques car il prend plaisir à mener une enquête et être le témoin de meurtres atroces? Je ne le pense pas car ce genre littéraire est sans conteste accepté comme de la vraie littérature comme s'il y avait de la littérature de bas étage et de la littérature des hautes sphères.

Qu'on nous fiche donc la paix et qu'on cesse de vouloir juger les gens sur ce qu'ils lisent , ce qu'ils font et qu'on nous laisse nous évader en paix. Que ces personnes étroites d'esprit restent sur leur petit nuage et qu'ils gardent leur pseudo intellectualisme pour eux. Restez avec vos idées butées, bornées et rigides et laissez nous lire en paix. Sur ce , je vais aller me détendre avec une bonne romance .

8 commentaires:

  1. Merci pour cet article. Ras le bol de ces journaleux étroits d'esprits

    RépondreSupprimer
  2. Je suis tout à fait d'accord avec vous ! étant Bibliothècaire, les lecteurs pensent qu'on lit tout ce qu'on achete, mais personnellement, je ne lis presque rien des auteurs qui sont beaucoup demandé ou que nous achetons (bon, j'en lis un ou deux par ans quand même pour ensuite en parler au lecteur), mais quand je suis sur mon temps libre je lis des choses pour me détendre, genre romance (milady et j'ai lu ^^) ou des romans ado... et des fanfictions. ^^
    Bref ! tout comme vous j'en ai marre des journaliste qui dénigre ce que nous lisons ! pitié pensez au tout public ! nous ne sommes pas une élite !
    Bref ! a bas les journalistes élitiste ! lol!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà que chacun puisse lire ce qu'il veut et puis c'est tout :p

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...