dimanche 19 avril 2015

Mon avis sur Pretty Escort , volume 2 de Nina Marx

Le code rouge est-il celui de la trahison ? Le code noir celui de mon cœur qui se brise en mille morceaux ?

Depuis que j’ai rencontré Craig Philinstone, multimilliardaire, magnat de l’immobilier, et sexy en diable, ma vie semble m’échapper. Pour payer mes dettes et être enfin libre, j’ai fait un choix, un terrible choix. Celui de mettre mon corps en vente pour des clients en manque de compagnie. Pour l’instant, j’ai eu de la chance. Puis j’ai croisé le chemin de Craig. J’ai cru rencontrer l’amour, des idées de conte de fées et de mariage plein la tête. Et tout ça vient de partir en fumée… Pourquoi le sort s’acharne-t-il sur moi ? Pourquoi n’aurais-je pas droit à l’amour ? 


Date de sortie : le 04 février 2015
Editeur: Editions Addictives

Tout d'abord , je tenais à remercier les Editions Addictives qui m'ont permis de découvrir cette série en 3 volumes. 

Mon avis: Le tome 1 m'avait laissée assez perplexe mais ce tome 2 sera le dernier que je lirais car je trouve que le manque de cohérence que j'avais entrevu dans le tome 1 ( Vous pouvez lire ma chronique ICI) est flagrant dans ce 2ème tome. 

Tout d'abord, le personnage féminin , que ce soit Emily ou Salomé ( je ne comprends pas d'ailleurs pourquoi l'auteur fait tout une affaire d'état à propos de la révélation du véritable nom de Salomé) est exaspérant. Elle ne cesse de se comporter de manière infantile. Je trouve qu'elle manque de maturité et de confiance en elle, ce qui la rend agaçante. Elle doute sans cesse de sa place au sein des Losanges mais a des attitudes contradictoires. 

Que dire du quiproquo qui avait marqué le twist final du tome 1. Si au moins Victoria ou Jérémy avaient été impliqués, cela aurait été crédible mais ce concours de circonstances est des plus improbables et il en devient risible. Le souci c'est que l'auteur semble vouloir créer une attente à la fin et cela à tout prix , en dépit de toute cohérence. Ainsi , le tome 2 se termine de nouveau sur un cliffhanger "de la mort qui tue" mais qui arrive comme un cheveu sur la soupe. 

Enfin , je reviendrais sur les scènes de sexe , qui sont certes bien écrites , mais qui nous plongent "au pays des bisounours" : tout est beau, tout est super, tout est génial et tout va pour le mieux dans le meilleur des monde. J'aime quand une histoire d'amour "se mérite" qu'elle doit faire face à des obstacles pour en tester la solidité. Là , il me manque du vrai piment , de vraies difficultés. 

Bref, je ne vous recommande pas Pretty Escort qui pour moi manque de profondeur et de cohérence.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...