mercredi 29 avril 2015

Still Alice : un film qu'on n'oublie pas !

Mariée, heureuse et mère de trois grands enfants, Alice Howland est un professeur de linguistique renommé. Mais lorsqu’elle commence à oublier ses mots et qu’on lui diagnostique les premiers signes de la maladie d’Alzheimer, les liens entre Alice et sa famille sont mis à rude épreuve. Effrayant, bouleversant, son combat pour rester elle-même est une magnifique source d’inspiration.

Date de sortie : 18 mars 2015
Durée:  1h41
 
RéalisateursWash Westmoreland, Richard Glatzer
Distributeur : Sony France


Mon avis: J'attendais ce film avec beaucoup d'impatience et j'étais déçue que mon cinéma ne le passe pas . Mais ô surprise , il le diffuse cette semaine ! Mieux vaut tard que jamais comme on dit et j'ai eu eu le plaisir de le voir en VO.



Ne manquez donc pas ce film qui est bouleversant , poignant tout en étant émouvant. Je comprends tout à fait que Julianne Moore ( qui incarne Alice Howland) ait reçu un Oscar, un Bafta en autres car son interprétation est tout simplement formidable ! L'émotion vous saisit à de nombreuses reprises et vous ne sortez pas le coeur léger de cette séance.



On assiste donc impuissant à l'évolution de la maladie : des premiers oublis , qui pourraient presque passer inaperçus pour une femme très active soumise au stress et à la fatigue , du diagnostic, des premiers soucis au combat contre la maladie. Alice est un exemple de courage, de détermination mais aussi de désespoir. Il y a des scènes fortes ( que j'évoquerais brièvement pour ne pas vous spoiler) comme celle avec le dossier Butterfly, des scènes complétement émouvantes comme l'incroyable scène où elle fait un discours lors d'une convention sur l'Alzheimer , des scènes de bonheurs qui correspondent souvent aux scènes de "lucidité" quand Alice est encore elle même.



Ce qui est aussi frappant c'est que la vitesse à laquelle la maladie touche les patients et dans le cas d'Alice à quel point son cas est précoce. Lorsqu'elle visite un centre dédié aux malades atteints d'Alzheimer, on se prend , en même temps qu'Alice, une claque car le contraste est saisissant. Ce film nous dépeint la maladie sans chichis et nous fait entrer dans le quotidien d'une personne atteinte. Comment faire face à cette maladie? Comment gérer les oublis et tenter de les confronter? Comment lutter pour tenter d'entretenir le plus possible sa mémoire? Comment vivre tout simplement? Toutes ces questions sont illustrées dans le film.



Même si le film est porté par l'incroyable Julianne Moore, les personnages "secondaires" ne sont pas moins importants et apporte chacun leur vision face à la maladie. Tout d'abord, il y Alec Baldwin qui interprète le mari d'Alice. Ce dernier ne semble pas prendre "au sérieux" l'état de sa femme dans un premier temps puis est obligé de faire face à la réalité. Il fera le choix de vivre comme si de rien n'était et on pourrait le trouver égoiste mais comment le juger sans avoir vécu soit même cela?



Il y a aussi Kate Bosthworth qui incarne la fille aînée d'Alice, Anna. Elle sera touchée de plein fouet par cette maladie et on suivra son combat pour atteindre un bonheur tant souhaité. On pourrait la croire froide au vu de ses relations avec sa soeur Lydia notamment mais elle agit en fait comme elle peut face à cette maladie dévastatrice.



Lydia ( interprétée par Kristen Stewart)  est aussi la fille d'Alice. Elle offre une autre vision face à la maladie. Tentant de percer à Los Angeles, elle sera celle qui parlera vraiment à sa mère comme si la maladie ne pouvait pas être une excuse pour expliquer les actes parfois déplacés de cette dernière. Elle sera très présente malgré la distance et le fait qu'elle ne suit pas la voie que sa mère aimerait qu'elle suive.



Bref, ce film est magnifiquement troublant mais superbement porté par l'interprétation magistrale de Julianne Moore. Ne passez pas à côté de ce film qu'on n'oublie pas.

Si vous n'avez pas encore vu ce film, je vous mets la bande annonce ci dessous


1 commentaire:

  1. Je suis bien d'accord avec vous. C'est un film qu'on oublie pas. Cela m'a permis de voir et de comprendre un peu plus ce qu'a pu vivre mes grand-parents face à cette maladie.
    Julianne Moore est actrice extraordinaire.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...