vendredi 18 mars 2016

Découvrez le destin d'une femme formidable avec Yem de Gilles Milo-Vacéri

Brillante étudiante en langues étrangères, Yem a vingt ans quand la Terreur Rouge dévaste l’Éthiopie en 1977. La guerre civile provoque l’exode de la population et la belle Éthiopienne se réfugie dans un petit village reculé des hauts plateaux. Grâce à ses parents, Yem a échappé aux traditions barbares et aspire à un autre avenir. Pour réaliser ses rêves, elle devra fuir son pays et quitter sa famille, en acceptant tous les sacrifices.
Son combat ne fait que commencer...

Date de sortie : 07 mars 2016
Editeur : VFB Editions
Prix: 3.99 euros ou 18.99 euros en broché
Pages: 225 pages

Note :


Avant de vous donner mon avis, je voudrais remercier Gilles Milo Vacéri qui m'a permis de découvrir son roman en SP. Merci de votre confiance.

Mon avis : J'ai lu beaucoup de nouvelles de Gilles Milo Vacéri essentiellement des récits érotiques. J'aimais beaucoup la plume mais Yem nous offre une fois de plus la preuve du talent de l'auteur qui nous offre un récit vibrant de courage, de détermination, de souffrance, d'horreurs mais aussi de réalisme.

Comment poser des mots après une telle lecture ! Yem est le récit troublant d'une femme qui lutte pour sa liberté. Gilles Milo Vacéri nous emmène en Ethiopie à Addis Abeba dans un premier temps pour un prologue qui pose la situation chaotique dans laquelle le pays est plongé pendant la Terreur Rouge. Deux reporters ouvrent le récit et nous sommes mis face à l'atrocité d'une guerre sans nom. La violence, l'horreur sont là sous nos yeux et à l'instar des reporters , nous sommes complétement démunis. Comment expliquer de tels actes ou justifier une telle barbarie? C'est tout simplement impossible de soutenir le regard. Ce que j'ai apprécié tout au long du récit c'est que l'auteur maîtrise le sujet et de manière pédagogique il nous explique les coutumes, la cuisine, les pratiques sans jamais alourdir son récit. L'Ethiopie est un pays que je ne connais absolument pas et cette période historique m'était totalement inconnue. J'ai donc découvert un pays qui saigne mais qui est ancrée dans la tradition.

Yem son personnage principal est une femme formidable dans tous les sens du terme. Je n'ai jamais vu une héroïne dotée d'un tel courage et d'une telle rage de vivre. Dans son pays, le rôle de la femme est réduit à néant. Excisée , mutilée intiment et réduit au rôle de femme au foyer qui donne naissance aux enfants , Yem refuse de se glisser dans ce rôle. Son père Petros est ouvert d'esprit et accepte que sa fille refuse catégoriquement de se fondre dans ce moule. Petros est lui aussi un homme exceptionnel. Il est respecté de ses paires et il émane de lui une sagesse incroyable. Il va donc soutenir Yem dans sa quête de liberté. Elle va sacrifier son corps pour sauver son âme. En effet, après la visite de sa cousine Lulit qui vit à Djibouti et qui vend son corps aux soldats français pour gagner sa vie, Yem se destine au même sort. Pour elle ce sera le seul moyen de poursuivre ses études en langues étrangères et peut être un jour de travailler dans le tourisme. Dans son village, son futur est tracé et elle refuse de l'accepter. Yem va donc avec le consentement de son père se lancer dans un périple où elle va frôler le danger à tout instant. Son courage , sa détermination seront incroyables. Sur son chemin, elle rencontra des personnages formidables mais aussi des personnages horribles et minables. Yem a ce côté MacGyver et Indiana Jones. Pourquoi ces références? Yem parvient à se débrouiller en pleine nature. Elle affronte le danger, elle ne recule devant rien, elle a une force de caractère sans faille et elle parvient sans cesse à se sortir de situations inextricables pour le commun des mortels. Yem force l'admiration. Même si son projet final semble assez pessimiste , à côté de ce qu'elle subit , ce n'est rien. Elle choisit le sens de sa vie . Elle accepte ce sacrifice en espérant un futur meilleur.

Comme je vous le disais précédemment , des tas de personnages vont jalonner l'aventure de Yem. Petros son père est un homme formidable. Il a vu les horreurs de la guerre et il ne veut pas que sa fille souffre. Il faut avoir un sens de l'abnégation incroyable pour accepter de perdre sa fille afin qu'elle soit heureuse. Il est sage et ses conseils seront d'une utilité absolue tout au long du chemin qui l'amènera à Djibouti. Dans son cercle familial, Tigist et Tewabesh représentent en quelque sorte la femme éthiopienne qui subissent le destin. On ne sent pas la rébellion en elles. Certes elles vivent dans un environnement "privilégié" par la mentalité de Petros mais à côté de Yem , elles font pales figures.

Elle rencontrera donc des salopards ( excusez moi le terme cru mais je ne trouve pas de mots moins forts pour les qualifier). Le premier sera Geta un homme riche qui tentera d'abuser de Yem. Mais surtout elle va tomber sur les caravaniers près du désert du Grand Rift. L'un d'entre eux laissera une marque sur elle . La violence de cette scène est abominable. Cette scène fait d'ailleurs  écho à celle avec les trafiquants de chair humaine. La femme est vraiment battue , violentée , humiliée par ces hommes sans conscience ni valeur morale.

Fort heureusement , elle tombera aussi sur des gens formidables : John et Margaret  avec qui elle fera un petit bout de route, Abera une dame âgée qui lui prédira son avenir. Les signes qu'elle donnera seront durs à identifier mais la vision de cette femme sera véridique. Il y  aura aussi Eshetu , un jeune garçon qui la comprend car sa soeur a la même destinée. Il y aura Aynalem qui est un homme formidable . Marié , il redore en quelque sorte l'image masculine véhiculée dans le roman car il respecte Yem en tant que femme et être humain. Il lui apportera une aide bénéfique. Il y a aussi Youssef, un homme à l'éthique douteuse mais qui sera admiratif du courage de Yem et qui la considérera comme un égal à ses hommes. Elle va vivre quelques temps à leur côté et ce sera une parenthèse en quelque sorte dorée avant l'enfer sur terre. Enfin , à la fin , nous découvrons Dinkenesh et Mamush un couple qui a perdu ses 3 enfants dans le terrible événement que nous découvrons dans le prologue. Ils feront office de figure maternelle et paternelle.

Bref, je vous recommande vivement la lecture de ce roman. Vous y découvrirez le destin d'une femme incroyable qui ne recule devant rien pour accomplir ses rêves. La liberté vient avec un prix et Yem est prête à tout pour le payer. Dans ce premier tome, elle a vécu l'horreur et je redoute de découvrir la suite de ses aventures. Gilles Milo Vacéri nous prouve une nouvelle fois son talent et nous offre un récit vibrant, émouvant et déroutant.

Pour le commander, cliquer ci dessous


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...