mardi 15 mars 2016

Découvrez une romance pas comme les autres dans Si on nous l'avait dit de Laura Trompette

Dans sa Corrèze natale, Alice Perret rêve de jours moins monotones, tout en acceptant avec bienveillance sa routine au sein de la ferme de ses parents. Elle mène en réalité une double existence : si Alice n’est personne dans sa campagne, elle est quelqu’un en ligne. L’arrivée impromptue de Nolan Sharp, businessman anglais en vadrouille dans l’hexagone, va renverser l’ordre établi. En l’espace de vingt-quatre heures, un événement tragique va rapprocher ces deux êtres qui n’étaient en rien prédisposés à se connaître, encore moins à s’attacher…

Date de sortie : 09 mars
Editeur : Collection Emoi
Prix: 12.50 euros
Pages: 300 pages



Note:image host

Avant de vous donner mon avis complet, je voudrais remercier Antoinette des Editions Collection Emoi pour m'avoir permis de découvrir ce roman de Laura Trompette

Mon avis : Je connaissais de nom Laura Trompette pour sa saga Ladies Taste mais je n'avais pas encore découvert sa plume car j'avoue que je lis peu de roman F/F ( à savoir une romance entre deux femmes). Ce fut donc un vrai plaisir d'apprendre que Laura Trompette allait publié une romance chez Collection Emoi.

J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur qui avec ses descriptions nous plongent dans deux mondes tellement différents et opposés. D'un côté nous avons la Corrèze et la campagne bien profonde et de l'autre Londres et ses quartiers chics. Les descriptions nous permettent donc de nous plonger dans deux univers diamétralement opposés sans pour autant tomber dans la caricature. Chaque univers a ses avantages et ses inconvénients comme on peut le voir par le biais des personnages. Les descriptions sont dons denses mais absolument pas lourdes .

L'alternance des points de vues nous permet donc de découvrir à la fois le personnage masculin et féminin. Alice Perret est une jeune femme de 22 ans qui vit à Le Montvert. Elle est certes profondément attachée à ses racines rurales mais on sent chez elle une envie d'évasion et de découverte. La routine très difficile de la campagne lui impose un rythme de vie où rien n'est laissé au hasard. Le monde rural et donc celui de l'agriculture subit de grandes difficultés économiques et Alice ne peut donc vivre son rêve , celui de monter à Paris et de vivre sa vie. Elle doit toujours s'occuper des vaches qui ne peuvent attendre la traite, elle doit faire les marchés pour vendre les produits confectionnés artisanalement. Où est la place de l'amour dans tout ça? Bastien est un petit ami par dépit ai je envie de dire et la rupture n'est qu'une évidence. Pourtant tout va être chamboulé lorsqu'elle voit débarquer chez elle par le plus grand des hasards Nolan Sharp. Un homme un vrai qui n'appartient absolument pas à son monde. Cette arrivée va coïncider avec un événement tragique qui va bousculer son destin déjà tout tracé. Comment Alice pourrait elle s'épanouir? C'est une youtubeuse à ses rares heures de libre et cette petite bulle secrète lui permet d'échanger avec des inconnus sur des sujets qui la touche : la vie à la campagne, l'arrivée tonitruante de Nolan , son diplôme d'anglais, ses perspectives de vies. Ce petit échappatoire prend peu à peu de l'ampleur et j'ai aimé l'humour et l'ironie qui ressortent de ses chroniques .

"La Petite" , comme la surnomme Nolan, va ainsi devoir faire face à des épreuves inattendues et parfois conséquentes. J'ai aimé voir l'évolution de son personnage et de son caractère. Elle découvre un monde qu'elle ne connaît pas mais elle est attendrissante. Sa gentillesse est notamment visible avec Mauricette et Yvonne , deux jumelles âgées de 77 ans mais à l'ouverture d'esprit incroyable. Nous ne tombons pas dans le cliché du monde rural de base et tous les personnages évoluant à la campagne ont leur propre idée sur la vie et telles des pièces de puzzle s'imbriquent pour former une mosaïque assez divers et varié. Ce que j'ai aussi apprécié c'est qu'elle est assez posée et mature car elle ne se lance pas tête baissée dans ce qu'elle entreprend. Elle se pose les bonnes questions et les doutes qu'elle émet sont rationnels. Nous ne sommes absolument pas dans un conte de fée et Nolan est loin d'être le prince charmant. Sa relation avec sa mère Chantal est aussi émouvante et j'ai aimé ce petit bout de femme qui fait preuve d'une générosité sans pareil et qui est aussi à l'écoute de sa fille dans un contexte familial pas forcément facile. Sa relation avec son frère Arthur est sans doute la plus intéressante car elle n'est pas la plus facile ni la plus ouverte. Il est vrai que dans le monde agricole on a du mal à s'ouvrir sur ses sentiments même s'ils sont bien là. Arthur ne déroge pas à la règle et assume son rôle d'homme à la ferme. Pas facile de trouver sa place dans ce monde assez rude. Pourtant Alice refuse de céder aux pressions et hors de question de se fondre dans le moule. Sa personnalité ressort dans ses habits, son mode de vie et ses choix. Alice pourra t-elle croire au miracle? Quel avenir peut elle entrevoir dans les troubles familiaux? Peut elle croire au prince charmant? Ou risque t-elle une énième déconvenue?

Comme je le disais précédemment , Nolan évolue dans un monde tellement différent de celui d'Alice. Tout chez lui crie le luxe . Il est habitué à vivre avec une cuillère en or dans la bouche et la réalité de la vie au final il ne la connaît pas. Son incursion dans le monde rural est inattendue et le fruit du destin. Il aura un peu de mal à s'y habituer mais au final cela lui ouvrira les yeux sur le monde réel qui l'entoure. Lui aussi subit en quelque sort la pression familiale et lui aussi n'est pas libre de ses mouvements. Il doit rendre des comptes et doit toujours faire preuve de dépassement de soi. Son père Richard et sa mère Susan sont l'exemple parfait de la réussite sociale et ils ne peuvent concevoir que leur fils perde son temps pour une paysanne. Pour son père seul l'entreprise prime et pourtant il n'écoute pas son fils. Il impose sa vision et ses idées et Nolan subit encore et toujours. Preuve que ce monde ne lui convient pas complétement : son divorce récent avec Megan , une femme vénale attirée par les apparences et les apparats et non par l'amour. Son amie Carl est aussi un exemple des "débordements" ou des "excès" de ce monde où l'argent coule à flot et où l'apparence prime. J'ai parfois trouvé Nolan arrogant mais tout comme Alice, il évolue et ouvre les yeux sur le monde qui l'entoure. On le sent tiraillé entre son devoir et ses envies et il se pose sans cesse des questions. Laura Trompette nous offre donc une relation longue distance entre les deux protagonistes. L'alchimie quand ils sont en présence l'un de l'autre est visible et palpable mais peuvent ils tout quitter par amour? Nolan affrontera t-il ses peurs pour sauter dans le vide? Alice est elle une femme qui vaille la peine de se battre?

Les scènes de sexe sont très bien écrites  et débordent de sensualité. Les jeux érotiques mis en place par Nolan et Alice vont crescendo et ne tombent jamais dans la vulgarité. On sent la tension sexuelle entre les protagonistes et elles sont très bien amenées.

Bref, j'ai dévoré dimanche après midi cette romance pas comme les autres. Si les codes de la comédie romantique sont là , Laura Trompette en joue mais nous offre des personnages réalistes à qui tout ne réussit pas. Les difficultés d'Alice et Nolan sont celles d'un couple lambda et on n'a pas de fioritures pour égayer une situation difficile. L'amour le vrai est un combat de tous les jours. Alice et Nolan auront ils les forces nécessaires pour forcer le destin? Je vous recommande cette lecture.

Pour commander ce roman , cliquez ci dessous


2 commentaires:

  1. Je ne suis pas très tentée par ce livre malgré les avis majoritairement enthousiastes.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...