dimanche 13 mars 2016

Mon avis sur Cupidon malgré lui de Blandine P Martin

Cupidon, c’est moi. Enfin, mon véritable nom, c’est Antoine. Non ce n’est pas une blague de mauvais genre, ni même une méthode de séduction douteuse. Je suis né ici, à Epsilem, un lieu que seuls les anges peuvent atteindre et voir. Je ne connais pas mes parents, à vrai dire, je ne sais même pas si j’en ai. Des nourrices m’ont élevé, et, sans me demander mon avis, on m’a confié cette fichue mission : faire en sorte que les humains trouvent l’amour. C’est pas de bol ! Moi qui ne peux pas les voir en peinture ! Ils sont idiots, grossiers et superficiels. C’est donc, contre ma volonté, que je suis devenu missionnaire d’un sentiment que je ne connais même pas !

Pour mon anniversaire, la tradition veut que je prenne en charge un humain désespéré. La mission s'avère bien plus complexe que prévu quand j'apprends que la personne dont je suis chargé s'avère être une jeune femme gravement malade. Me voici donc parti pour la Thaïlande profonde...

Date de sortie : 14 février 2016
Editeur : Editions Bozdodor
Prix: 18 euros / 3.99 euros en ebook
Pages : 253 pages

Note :image host

Avant de vous donner mon avis complet sur ce roman, je voudrais remercier Alex des Editions Bozdodor pour m'avoir permis de lire ce roman en SP

Mon avis : J'ai passé un bon moment de lecture avec Cupidon malgré lui même si pour ma part, il me manquait un peu de surprises et de rebondissements. On comprend très vite la ligne directrice de l'histoire et c'est un peu dommage car malgré quelques petites révélations, Cupidon Malgré lui est une jolie lecture détente.

Antoine , 50 ans , arrive à un stade de sa carrière d'archange de l'amour où il doit passer un rite de passage. On lui confie donc une mission (quasi impossible) : faire en sorte qu'une jeune femme mourante trouve enfin le grand amour. Pour faire cela, Antoine n'aura qu'une trentaine de jours humains pour la réaliser. Antoine est un être grognon, assez désagréable qui n'aime pas la vie que mène ses congénères. Ainsi il ne se plie pas aux us et coutumes d'Epsilem. Cela lui engendre donc quelques courroux de la part de certains anges. Il sent pertinemment que Jules , le référent du royaume , lui a donné un mission compliquée et que cela n'est pas anodin. Le risque est donc très grand qu'il soit banni et qu'il doive rejoindre les Palodiens.

Tout au long du récit, on trouve donc un personnage assez antipathique et désagréable mais dont la personnalité évolue au fil de l'intrigue. On sent son énervement à chaque instant et c'est donc assez sympathique de la voir un peu galérer chez les humains. Comme l'indique le titre du roman , il n'a pas choisi d'être Cupidon et il met tout en oeuvre pour que ce ressenti soit palpable de tous. On est un peu dans le stéréotype avec Antoine car il met un certain temps avant de s'ouvrir aux autres et de comprendre pourquoi il est si différent des autres.

La mission qui lui est confié l'amène donc sur le chemin de la Thaïlande et surtout sur celui de Mila Rose Klein. Une femme formidable et emplie d'empathie envers les autres. Elle s'épanouit auprès des animaux qu'elle soigne dans le cadre de son métier de vétérinaire. Elle ne recule devant aucun défi et quand elle tombe sur Antoine, elle ne sait que penser de sa démarche. En effet , elle est loin de se douter de sa condition et donc elle se laisse entraîner dans cette histoire de test de lancement d'un nouveau site de rencontre. Mais elle a un souci de taille : une épée de Damoclès qui peut à tout instant lui ôter la vie. En effet, ses jours sont comptés et l'espoir n'existe plus face à son combat contre la leucémie. On s'attache très vite à la jeune femme qui montre une force de caractère impressionnante. Ses sentiments, comme ceux du lecteur, sont mis à vif et on se demande quelle sera l'issue de cette lutte acharnée. Antoine pourra t-il accomplir sa mission? Succombera t-elle à l'appel de l'amour?

J'ai aussi beaucoup aimé les personnages secondaires que sont Ronnie et Homler. La première est comme une figure maternelle pour Antoine. C'est sa nourrice et sa plus proche conseillère. J'ai aimé son rôle dans l'intrigue et sa place dans la vie d'Antoine. Elle ne juge jamais et accepte la vision d'Antoine. Tout comme Homler qui est une présence certes peu présente mais c'est un peu l'homme et le soutien de l'ombre et Antoine en aura besoin au cours de cette mission périlleuse.

Je ne suis pas assez calée en mythologie ou à propos des anges pour vous dire s'il y a ou non des problèmes de cohérences. Je regrette juste que nous soyons bien souvent dans les stéréotypes ou dans la caricature pour certains personnages. L'intrigue est intéressante mais gagnerait à être approfondie. Comme vous le savez , j'aime les difficultés et les rebondissements et ici tout est "trop" prévisible.

Bref, Cupidon malgré moi est une jolie romance sympathique de Blandine P Martin. Vous passerez un agréable moment de lecture en découvrant le monde des anges sous un nouvel angle.

Pour commander ce roman , cliquez ci dessous


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...