jeudi 21 mai 2015

Mon avis sur La dernière Réunion des filles de la station service de Fannie Flagg

Point Clear, Alabama. Après avoir marié la dernière de ses filles, Sookie Poole aspire à un repos bien mérité. Elle aimerait se consacrer enfin à elle, à son couple, faire avec Earle, son mari, les voyages dont elle rêve. Mais elle doit encore compter avec sa mère, l'incroyable Lenore Simmons Krackenberry qui, à 88 ans, épuise les infirmières à domicile les unes après les autres. Si certains de ses coups d'éclat récents peuvent laisser penser qu'elle souffre de démence sénile, le diagnostic n'est pas aisé à établir car, toute sa vie, son comportement a été des plus excentriques. Le jour où un mystérieux interlocuteur révèle à Sookie un secret de famille parfaitement inattendu, son existence vole en éclats, à commencer par ses rapports avec sa mère. Afin de comprendre qui elle est vraiment, Sookie va alors se mettre sur la piste d'une femme exceptionnelle, Fritzi, qui, en 1940, tenait avec ses trois sœurs une station-service dans le Wisconsin. Le destin incroyable de Fritzi donnera-t-il à Sookie une nouvelle inspiration pour sa propre vie ?

Fannie Flagg met ici en scène deux femmes, Sookie et Fritzi, qui, à quelques décennies d'intervalle, vont devoir se réinventer. Connaisseuse aguerrie des pleins et des déliés de la destinée, elle nous offre une nouvelle fois un roman au charme fou, à la fois tendre, touchant, comique et riche en retournements


Date de sortie : 02 avril 2015
Editeur : le Cherche Midi

Avant de vous donner mon avis , je tenais à remercier Solène des Editions Le Cherche Midi pour m'avoir permis de découvrir ce roman en SP

Mon avis : Alors j'avoue que j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire car le début du roman nous présente Sookie dans des chapitres assez longs et en présentant sa famille , on est un peu perdus par l'avalanche des prénoms de sa famille mais aussi celle de Fritzi. D'autant plus qu'ils sont Polonais et que les noms sont difficiles à lire ou à noter. Cependant , une fois la révélation faite les événements s'enchaînent et on alterne entre ces deux destins hors du communs. 

J'ai été beaucoup plus touchée par le destin de cette famille Polonaise , arrivée aux Etats Unis au début du 20ème . On découvre donc cette fresque à la fois historique et familiale et j'ai pris un grand plaisir à découvrir le destin hors norme des Jurdabralinski. On peut affirmer qu'ils sont l'incarnation même de rêve Américain :  ils sont partis de rien et ont monté une affaire florissante. Car oui leur station essence a été une plaque tournante de leur vie et de leur ville et à force de travail acharné et de courage , ils ont réussi ce qu'ils avaient entrepris en famille. On en apprend plus au fur et à mesure sur cette famille de 5 enfants même si on se focalise sur Fritzi. J'ai aimé découvrir leur arrivée à Pulaski et à suivre les aventures de leur station essence. Les femmes de cette famille marqueront à jamais les esprits car il ne faut pas oublier qu'à cette époque le statut des femmes n'est pas celui d'aujourd'hui. Elles ont franchi les obstacles un par un et n'ont jamais baissé les bras. Elles ont accomplis des tâches qui leur étaient pourtant interdites et même si elles n'ont pas eu la reconnaissance qu'elles méritaient, ce livre rend un merveilleux hommage aux WASP et à leur rôle essentiel , vital et incroyable qu'elles ont eu lors de la 2ème guerre mondiale. C'étaient des femmes de caractère et Fritzi a ouvert la voie à ses soeurs. 

Par contre, j'ai été assez agacée par l'attitude de Sookie pendant une bonne partie du roman. Dès qu'on la rencontre, on fait face à un tourbillon. Cette mère de famille de 5 ans ne vit que pour ses enfants et elle fait preuve d'un altruisme sans borne ce qui la conduit à toujours penser aux autres avant de penser à elle. Elle vit à 100 à l'heure et ne se pose que rarement. Après le mariage de ses 4 filles, elle doit faire face à un nouveau tsunami qui bouleverse sa vie à tout jamais. Elle est agaçante car je trouve sa réaction démesurée face à cette révélation. Elle a géré ses 5 enfants d'une main de maître , a un mari formidable , des amies qui l'aiment comme elle est mais elle est hantée par cette révélation.  Fort heureusement , elle évolue de manière positive et se révèle enfin. J'ai souvent ri lorsqu'elle rencontre le Dr Shapiro ! Que de moments loufoques passés en sa compagnie. J'ai aussi beaucoup aimé son mari Earle ! Merci à ce dernier pour faire avancer sa femme. Et je ne pourrais terminer ma chronique sans parler de Lenore la mère de Sookie ! On adore la détester ! Elle est agaçante au possible mais au final c'est à cause ou grâce à elle que Sookie est celle qu'elle est. On pourrait croire qu'elle est une caricature mais au final elle semble nous faire penser à un membre de nos familles qui ont toujours un avis sur tout et qui savent touf sur tout. 

En conclusion, ce roman nous livre une histoire incroyable , celle d'une destinée de femmes pas comme les autres . Vous passerez un agréable moment en compagnie de ces personnages qui sont à la fois touchants, déroutants, mais entiers . Les thèmes abordés sont universels : ainsi on met en lumière la place de la femme dans la société au cours de plusieurs décennies, les origines, la tolérance, la famille et les valeurs liées à celle ci.

4 commentaires:

  1. Ce livre ne m’intéresse pas vraiment =/

    RépondreSupprimer
  2. Mince j'ai laissé un com mais je crois qu'il est pas passé (s'il paraît en double désolée lol) !
    J'ai commencé à lire ce livre hier, j'en suis à une 50aine de page (on à découvert le secret de Sookie et on commence à alterner les points de vue entre les deux périodes) ! Je me suis ennuyée en lisant le début, trop long, trop descriptif et surtout le personnage de Sookie m'agace ! Le synopsis avait l'air sympa mais j'arrive pas à entrer dans l'histoire ni à accrocher au personnage principal ! Du coup je vais pas continuer ce livre (c'est pas souvent que je vais pas au bout, mais là j'arrive pas à prendre de plaisir en le lisant :/), je le laisse quand même sur ma tablette si un jour me prend l'envie de le finir !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai adoré ce roman malgré le début un peu "gnangnan' c'est vrai ... peut-être aussi parce que je me suis en partie retrouvée dans cette famille polonaise immigrée et cette recherche de la vérité ensuite concernant un secret de famille.
    Le style rappelle à certains moments un synopsis de film, trop direct, pas assez de descriptions ni de profondeur... mais le roman ne pouvait faire 1000 pages.
    Agréable lecture, en anglais, il est facilement abordable et je le conseillerai à mes élèves.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    C'était mon premier Fannie Flagg, et en + en anglais ! J'ai bien aimé, mais pas exceptionnel non plus...
    J'en parle ici http://www.mademoiselleestcommetoutlemonde.blogspot.fr/2015/11/livre-la-derniere-reunion-des-filles-de.html

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...