jeudi 28 février 2019

Bonus 3 : Quand Rowdy et Salem, les personnages de Marked Men de Jay Crownover, s'interviewent


Cette traduction a été faite par mes soins. Si vous la reprenez, merci de préciser impérativement que cette traduction a été faite par Ptiteaurel@thelovelyteacheraddictions.com et me créditer.




Interview de Salem par Rowdy

Nus et entremêlés, il passe sa main dans sa longue chevelure noire. Salem l'ignore alors qu'il lui pose tout un tas de questions. Proche de s'endormir, elle lui rappelle qu'ils ont eu toute la journée pour le faire et que son timing est merdique. Il se contente de se marrer car tout opportunité de la voir nue et de se glisser en elle passe avant toute chose à faire sur son agenda ; d'où le fait qu'il soit toujours le dernier à arriver à chaque fois qu'on les invite quelque part.

Rowdy : C'est bizarre. On se connaît depuis une éternité et pourtant les gens semblent en savoir le moins sur nous, même nos amis les plus proches et notre famille. Si tu pouvais leur dire une seule chose que tu aimerais qu'ils sachent à propos de nous , ce serait quoi ?

Salem, tout en soupirant, tourne la tête pour que sa joue repose sur sa poitrine : Que je savais en te quittant il y a un million d'années que c'était la mauvaise façon de procéder. J'aurais dû être plus prudente car même si tu ne le voyais pas à ce moment là , des choses vraiment importantes se déroulaient entre nous et j'étais assez âgée pour le savoir.

Rowdy : Si j'avais été plus âgé, si j'avais eu le même âge que toi , tu penses que ça aurait pu être différent ?

Salem : Je ne t'aurais jamais lâché d'une semelle. Tu aurais dû m'éluder et ce n'était pas possible que tu ne puisses pas voir Poppy à travers moi. … mais si tu avais été plus âgé, tu aurais pu finir à un autre endroit et aurais pu être un autre homme car tu n'aurais pas subi la perte que tu as subi à un si jeune âge.

Il entrelace ses cheveux soyeux entre ses doigts et devient un peu plus silencieux. Il fait ça souvent quand il pense aux gens présents dans sa vie qui ne sont plus là et elle se contente de le laisser broyer du noir. Secrètement , elle pense qu'il est vraiment sexy quand il fait cette moue.

Rowdy : Quand tu es partie, qu'est ce qui t'a le plus manqué toutes ces années où nous avons été séparés ?

Salem fait monter et descendre ses mains le long de ses côtes pour tenter d'apaiser cette douleur que le passé fait toujours monter en lui : la façon dont tu me rendais heureux m'a manqué, la façon dont tu me faisais rire m'a manqué, ça m'a manqué de ne plus te voir dessiner et ce regard m'a manqué. Je n'ai jamais rencontré quelqu'un dont les yeux dévoilaient tant de tristesse. Ils me hantaient... c'est toujours le cas.

Rowdy : Ils ne sont plus tristes à présent.

Salem : Non , mais je t'ai blessé quand j'aurais pu mieux agir et je dois vivre avec cela. Ces yeux me rappellent d'être plus prudente.

Rowdy : Es tu venue ici rien que pour moi ? Aurais tu appelé Nash si tu ne m'avais pas vu sur le site et si tu ne m'avais pas immédiatement reconnu ?

Salem : Je ne sais pas. J'avais des trucs énormes en route à Las Vegas mais cela n'avait plus aucune importance une fois que je t'ai vu. C'était comme si je DEVAIS être là et j'avais le sentiment que c'était là où Phil tentait de me faire aller. Je le respectais tellement, il se peut que je sois venue ici rien que pour cela … mais tu étais la raison principale même si je ne savais pas comment ça allait se passer.

Rowdy : Est que tu as le moindre regret d'avoir quitté Las Vegas sur un coup de tête pour venir ici ?

Salem pose ses mains sous son menton afin qu'elle puisse baisser le regard sur lui alors que ces yeux super bleus étincellent en la regardant dans la pénombre : Non je suis là où j'étais supposée être. J'aurais aimé que les choses avec Poppy se soient passées différemment, mais je ne regretterai jamais les moindres secondes que j'ai passées à te pourchasser ou à t'attraper, Rowdy

Interview de Rowdy par Salem.

Etendue sur le dessus de sa poitrine tatouée, nue et les membres entremêlés, il y a des choses bien plus intéressantes en tête que de poser des questions à Rowdy. Il joue avec ses cheveux et pense encore aux questions qu'il vient juste de lui poser et à toutes ses réponses.

Salem : Aimes tu le fait qu'on travaille ensemble ? Parfois c'est quelque chose que les couples ont du mal à gérer.

Rowdy , ses mains relâchant ses cheveux et parcourant sa peau pour caresse son dos : tu m'as manqué pendant tant d'années. Tu as toujours été la meilleure amie que j'ai pu avoir, et j'adore te regarder, donc oui j'aime qu'on travaille ensemble. Tu es bonne dans ce que tu fais et Cora étant moins active dans l'état actuel des choses, on a besoin de toi, j'ai besoin de toi. Il y a des tas de fois où je veux tant me comporter de manière non professionnelle avec toi, mais je me contrôle.

Salem pousse un grognement : Non , tu ne te contrôles pas .

Rowdy : Et tu adores cela.

Salem : Quelle a été ta toute première pensée quand tu m'as vu en haut des marches de la nouvelle boutique ?

Rowdy : Oh putain ! Et puis je me suis dit, « Waouh, comment la simple vue de cette fille peut il me rendre dur ? (Elle fronce les yeux alors qu'il lui sourit). Puis , je me suis dit «  Les années sont passées et l'ont rendues encore plus belle et je la déteste pour cela. » J'aurais voulu être capable de t'ignorer.

Salem : Je suis difficile à ignorer

Rowdy la fait rouler sous lui afin qu'il puisse coincer sa tête entre ses bras et l'embrasser... encore et encore : Impossible à ignorer .

Salem : Le fait que je sois plus âgée que toi t'ennuie encore ?

Rowdy entre deux baisers : Non , c'est un truc débile auquel s'accrocher. Qui se fiche de la différence d'âge, de couleur de peau, ou d'autres choses ? Tout ce qui m'importe c'est que tu sois là et que tu ne me quittes plus jamais.

Salem : Cette réponse mérite une récompense. Si tu pouvais me demander n'importe quoi, ce serait quoi ?

Rowdy se niche encore plus contre elle car désormais les choses deviennent intéressantes : Ton cœur. Je veux juste ton cœur.

Elle lève son regard noir au ciel et puis ensuite ils se rapprochent alors qu'il commence à avoir les mains et la bouche très occupées : Il t'appartenait avant que l'un d'entre nous quitte le Texas. Je ne pense pas qu'on y faisait assez attention.

Il pousse un soupir d'acquiescement contre sa peau et c'est évident qu'elle ferait mieux de lui poser sa dernière question rapidement avant que tout ne devienne que des baisers sexy et des corps enchevêtrés .

Salem : Si tu ne pouvais dire qu'une seule chose à ta mère, ce serait quoi ?

Rowdy rit sèchement : certainement pas que je vais me glisser en toi, la fille de mes rêves. Est ce que tu tenterais de ruiner mon sex appeal.

Salem : J'étais simplement curieuse et rien ne pourrait anéantir ton sex appeal.

Rowdy : Je lui dirai que mon arbre généalogique, qui m'inquiétait sans cesse, se porte bien et qu'il ne cesse de croître encore et encore. Il y a plus que branches que je n'arrive à compter, et les feuilles ne cessent de s'ouvrir. Je lui dirai que j'ai finalement terminé où j'étais supposé être...

C'est tellement mignon... et lui aussi l'est, jusqu'à ce qu'il se décide à la faire crier son nom et la tenir éveillée tout la nuit.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...