mardi 3 mars 2015

Mon avis sur Pamphlet contre un vampire de Sophie Jomain

 "S’il y a bien un truc qui m’agace, ce sont les romans à l’eau de rose sauce vampire. Mais qu’ont-elles, à la fin, ces amoureuses de Dracula d’opérette ? Ça ne tourne vraiment pas rond chez elles et ça commence à bien faire ; il est grand temps de rétablir la vérité : les vampires n’existent pas. Comment ça, « et s’ils existent ? » ? Eh bien, s’ils existent, je vais m’occuper de leur refaire le portrait, ça changera ! Je vais jeter sur mon blog un pamphlet ; un pamphlet contre les vampires. Et si, par le plus grand des hasards, un certain Hugo Rivoire – un garçon aussi mignon qu’effrayant – décide de me faire fermer mon clapet, il trouvera à qui parler ! Parfaitement ! Sauf que mon petit doigt me dit que je risque de le regretter..

Ré-édition : Début 2015
Editeur : France Loisirs

Mon avis: Je ne dirais pas que je n'ai pas aimé mais je dois avouer que je m'attendais à quelque chose d'autre. Ca démarrait pourtant bien car on avait beaucoup d'humour et d'ironie de la part du personnage principale et même si l'humour est toujours au rendez vous au fil des pages, il me manque une petite dose du truc en plus.

Satine Müller n'est pas une ado comme les autres et on ne lui fait pas avaler des couleuvres alors quand elle voit sa meilleure amie Carla sombrait dans les histoires à l'eau de rose à la sauce vampirique, elle ne le supporte pas et met tout en oeuvre pour sortir son amie de cette mauvaise passe. C'est ainsi que lui vient donc l'idée d'écrire un pamphlet pour dénoncer toutes les inepties qu'on peut lire dans ce genre d'histoire : le vampire est beau , séduisant, fort, vieux crouton dans la peau d'un d'jeuns , véloce, ne se nourrit pas et se déplace à la vitesse de la lumière. Quand on lit ce pamphlet , on ne peut s'empêcher de penser à Twilight et on rit.  Car oui il y a beaucoup de joli clin d'oeil à Twilight et certains personnages m'ont fait pensé à James, Aro par exemple.

On rit aussi beaucoup quand on lit un message qu'un anonyme ( qui ne le restera pas longtemps) laisse sur le blog de Satine car ce dernier va reprendre les points de son pamphlet pour les démonter un à un et c'est aussi très rigolo.

Mais après ça , on retombe dans une histoire classique et j'aurais aimé lire autre chose, de plus marrant et de plus caustique car l'héroïne , en définitive, n'est pas si différente de toutes ces autres filles. Bon ok, elle n'a pas la langue dans sa poche et dit toujours ce qu'elle a à dire mais elle finira pas succomber aux chants des sirènes.

Les personnages restent des caricatures tout de même : Carla est l'archétype de la cruche écervelée qui ne réfléchit pas beaucoup mais qui reste tout de même fidèle à son amitié pour Satine. Hugo Rivoire est le beau gosse de service qui use de son charme auprès des filles et qui a aussi un caractère bien trempé et bien borné. Eric est le mec étrange du bahut qui voue un culte sans borne aux vampires et qui rêve d'en devenir un. Marc Séti est le stéréotype du bad boy qui règne en maître sur tout le lycée et qui est toujours suivi de son acolyte Félix et d'Urbain.

Alors oui c'est très bien écrit, oui on passe un bon moment, oui on rigole bien mais il me manque ce petit truc en plus que j'aime en général chez Sophie Jomain.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...