dimanche 29 mars 2015

Pierre Niney est parfait dans Un Homme Idéal

Mathieu, 25 ans, aspire depuis toujours à devenir un auteur reconnu. Un rêve qui lui semble inaccessible car malgré tous ses efforts, il n’a jamais réussi à être édité. En attendant, il gagne sa vie en travaillant chez son oncle qui dirige une société de déménagement…
Son destin bascule le jour où il tombe par hasard sur le manuscrit d’un vieil homme solitaire qui vient de décéder. Mathieu hésite avant finalement de s’en emparer, et de signer le texte de son nom...
Devenu le nouvel espoir le plus en vue de la littérature française, et alors que l’attente autour de son second roman devient chaque jour plus pressante, Mathieu va plonger dans une spirale mensongère et criminelle pour préserver à tout prix son secret…

Distributeur: Mars Distribution
Date de sortie : 18 mars 2015

Durée : 1h43

Mon avis : J'avais découvert Pierre Niney dans Yves Saint Laurent où j'avais été épatée par son talent et je n'ai pas été déçue par son excellente performance dans Un Homme Idéal. Nous avons un thriller à la française comme je les aime. La tension monte au fur et à mesure et même si on croit avoir un aperçu de la fin au tout début du film, il faudra attendre la toute fin pour avoir les réponses à nos questions.



On découvre donc l'ascension sociale et professionnelle de Matthieu Vasseur. On le découvre aspirant écrivain, vivant dans un endroit peu engageant. Ce sentiment est renforcé par les couleurs grises et l'impression d'un espace restreint. On le sent passionné d'écriture mais il se bute au refus des maisons d'éditions. On découvre donc un homme aigri par la vie qui lutte pour devenir quelqu'un. Il semble vraiment perdu et ne s'épanouit absolument pas dans son métier de déménageur.



Pourtant tout va basculer quand il va tomber sur le journal d'un soldat ayant vécu la guerre d'Algérie. Il tient dans ses mains ce qui va bouleverser sa vie à jamais. Ainsi commence son usurpation d'identité et c'est à partir de ce moment là qu'il va sombrer dans une spirale mensongère. Le premier mensonge laisse vite place à un deuxième puis un troisième et il devra donc se glisser dans la peau de cet auteur à la vie idéale.



J'ai beaucoup aimé la mise en abyme du thème des apparences tout au long du film. Le réalisateur (Yann Gozlan) joue sans cesse sur les miroirs et on peut noter que dans quasiment toutes les scènes, le personnage principal est vu par le spectateur de deux façons : on le voit directement face à nous mais nous avons aussi son image dans un miroir. Pour moi, c'est clairement un moyen de montrer Matthieu Vasseur et l'imposture qu'il représente. Par exemple au début du film quand il répète son discours face à un miroir on à une triple image de Pierre Niney : l'auteur , le jeune homme et l'imposteur.  Ce procédé est utilisé tout au long du film et j'ai trouvé ce jeu des apparences et de la réalité très intéressant.



Que dire de la prestation de Pierre Niney? Elle est tout simplement géniale et on voit cet homme fragile qui est dépassé par les événements mais on voit aussi cet homme méconnaissable , fort et prêt à tout pour que son mensonge reste bien caché. Son jeu est tout en nuances et monte crescendo vers des actes insensés. Le deuxième roman est ce qui lui fera perdre la tête. Comme tout écrivain, il est victime de la page blanche mais je pense qu'il est aussi prisonnier de son manque de confiance. La preuve en est avec "Faux Semblants".



Les personnages "secondaires" ( mais peut on vraiment parler de rôles secondaires? ) ne sont pas en reste. Ana Girardot est épatante dans la peau d'Alice Fursac. Mathieu la découvre lors d'une conférence sur la littérature et le parfum mais ne peut vraiment faire partie de son monde que lorsque lui même devient un auteur à succès. J'ai aimé leur histoire d'amour car même si Matthieu lui ment il l'aime vraiment et son discours lorsque celle ci le met au pied du mur , enfermée dans la salle de bains, en est la preuve.



Stalinas Richer (incarné par Thibaut Vinçon)  est le grain de sable qui va se mettre dans la machine bien rodée de Matthieu. Il est vraiment l'élément perturbateur par excellence et celui à cause de qui tout bascule.  Il en est de même de Marc Barbé ( qui incarne Vincent). Ayant connu Léon Vas, le soldat dont Matthieu a usurpé les souvenirs. Il accélère les événements de manière tragique.



Bref, je ne peux pas vous en dire plus sans vous en dévoiler l'intrigue. Ne passez pas à côté de ce super thriller qui va vous coller des frissons et qui vous fera vivre d'intenses émotions. Ne vous fiez pas aux apparences l homme idéal est un leurre.

Si vous n'avez pas encore vu le film, voici la bande annonce


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...