mardi 4 août 2015

Découvrez Le Petit Prince nouvelle génération

C’est l’histoire d’une histoire.
C’est l’histoire d’une petite fille, intrépide et curieuse, qui vit dans un monde d’adultes.
C’est l’histoire d’un aviateur, excentrique et facétieux, qui n’a jamais vraiment grandi.
C’est l’histoire du Petit Prince qui va les réunir dans une aventure extraordinaire.

Date de sortie : 29 juillet 2015
Durée: 1h46


Réalisateur : Mark Osborne
Distributeur: Paramount Pictures France

Mon avis : Tout le monde connaît plus ou moins l'histoire du Petit Prince et c'est cette dernière qu'on retrouve dans ce film d'animation mais celle ci est adaptée à notre monde moderne.

Ce que j'ai aimé avant tout dans ce film, c'est le mélange des genres que ce soit l'histoire d'un livre qui s'imbrique dans celle d'un film ou les méthodes de film d'animation qui se retrouvent mélangées à celles d'un tout autre style et dont je ne parviens pas à déterminer le nom. Nous avons vraiment l'impression de voir des bonhommes en papier prendre vie sous nos yeux et cela change vraiment de tous ces films en 3D qui nous font mal aux yeux.



Ce qui est aussi intriguant c'est que les personnages n'ont aucun nom ce qui permet encore plus aux spectateurs de s'identifier à l'histoire et à ses messages véhiculés. Une petite fille veut donc intégrer la prestigieuse Werth Academy, elle est coachée d'une main de maître par sa mère qui a prévu toutes les questions de l'entretien sauf celle que le jury va poser. Formatée , la jeune fille reçoit donc le premier échec cuisant de sa vie mais la mère n'a pas dit son dernier mot et elles auront tout l'été pour forcer l'entrée dans cette académie .



On voit donc défiler sous nos yeux deux mondes complétement distincts : d'un côté le monde des adultes où tout est carré, gris, rien ne dépasse et tout est réglé comme un coucou suisse. Ce monde est dépourvu de toutes émotions et les personnes sont devenues des robots et des moutons suivant la cadence imposée par les dirigeants. Aucune part de plaisir ou d'imagination n'est donc possible. La mère de la jeune fille en est le parfait exemple tout comme le père , absent , qui se contente d'envoyer des boules à neiges à chaque anniversaire de sa fille. Ces boules à neige sont d'une tristesse absolue et peuvent être interprétés comme le symbole d'un monde sous contrôle.



D'un autre côté nous avons le monde de l'enfance , de l'imagination , de la joie et du bonheur et ce monde la petite fille le découvre avec son voisin , un aviateur loufoque qui "trafiquotte" dans son jardin un avion. Lorsque la jeune fille pénètre dans ce monde, visuellement parlant , nous en prenons plein les mirettes et les couleurs nous donnent du baume au coeur. Avec l'enfance, l'imagination est bien là et on peut rêver éveillé. L'aviateur va donc apporter une nouvelle touche à la vie si carrée de la petite fille et réveiller en elle l'enfant qu'elle a toujours été. Pourquoi vouloir grandir quand on voit ce qui nous attend en effet.



Ce qui est donc intéressant dans ce film d'animation ceux sont les multiples niveaux de lecture des scènes aussi bien celles du Petit Prince que de la petite fille et vous en avez tout au long du film. Les plus petits peuvent donc se délecter des jolies images et de l'histoire à son niveau le plus simple tandis que l'adulte y verra d'autres connotations et autres niveaux d'interprétation.

Bref, vous passerez un bon moment avec cette nouvelle version du Petit Prince. Cette jeune fille va nous faire découvrir de tas de belles choses et retrouver le chemin du bonheur par la même occasion.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...