lundi 20 février 2017

Mon avis sur le succulent Pas si simple de Lucie Castel

Quand une rencontre improbable dans un aéroport conduit à un repas de famille encore plus improbable.

Parce que, dans la vie, rien n’est simple, Scarlett se retrouve coincée par la neige à l’aéroport d’Heathrow avec sa sœur Mélie l’avant-veille de Noël.
Parce que, dans sa vie, tout est compliqué, Scarlett entre par erreur dans les toilettes des hommes et tombe sur William, un Britannique cynique et provocateur dont le flegme et le charme distingué sont ce que la Grande-Bretagne promet de mieux. Les heures d’attente leur permettent de faire plus ample connaissance et William leur propose alors de passer le réveillon dans sa maison, près de Kensington Street, le temps que le trafic reprenne. Une invitation en apparence innocente, mais qui va conduire les deux jeunes femmes au cœur d’un réveillon riche en émotions et en surprises de taille…

Pas si simple aborde avec intelligence et délicatesse les thèmes de la famille, du deuil, de l’amour et de l’engagement. Une comédie romantique pleine d’humour et d’espoir dont les valeurs universelles parleront à chacun.

Date de sortie : 22 mars 2017
Editeur : Collection & H
Prix: 12.90 euros
Pages: 288 pages

Note

Avant de vous donner mon avis complet, je voudrais dire un grand merci à Mélanie de Collection &H qui m'a permis de découvrir en ENC cette comédie romantique. 

Mon avis : Le 1er février , j'étais allée à la présentation du premier semestre 2017 dans les bureaux d'Harper Colins et j'ai eu la chance de rencontrer la pétillante Lucie Castel. Après avoir lu deux romans très intenses émotionnellement parlant, j'avais besoin d'une lecture plus légère qui allait me coller un sourire aux lèvres. Pas si simple a été une lecture doudou qui fait du bien au coeur et au moral. Si jamais vous avez un coup de mou, cette lecture saura vous redonner le coup de peps nécessaire. Derrière des allures de vaudeville franco-anglais , Pas si simple aborde des sujets forts qui nous tiennent à coeur et qui nous parlent. 

Tout démarre le 23 décembre par une situation en quelque sorte des plus banales car qui n'a jamais été coincée dans son voyage retour que ce soit dans un aéroport , une gare ou en voiture. Pour ma part, lors de mes nombreux voyages en Angleterre, j'ai déjà connu la grève de ferry ou les innombrables soucis techniques du Shuttle donc autant vous dire que ce genre de situation me parle. Les soeurs Archer sont donc coincées à Heathrow dans l'incapacité de repartir en France pour passer le premier réveillon en famille depuis la mort de leur père. J'ai adoré découvrir ces soeurs car elles sont différentes et toutes les deux auront leur rôle à jouer dans le déroulé de l'intrigue. Ce que j'ai tout particulièrement adoré dans ce roman est le fait que les personnages sont haut en couleur sans jamais tomber dans la caricature. Le ridicule ne tue pas et heureusement pour eux car certaines situations sont vraiment cocasses. Mélie alias Mélanie Archer est une psychologue - sexologue très dévouée à ses clients et donc il n'est pas rare de l'entendre au téléphone régler des troubles sexuels. Elle n'a pas sa langue dans sa poche et comprend les gens comme personne d'autres. C'est simple, quand vous êtes à ses côtés, elle lit en vous comme dans un livre ouvert. Mélie est l'énergie et le grain de folie dont nous avions besoin pour dénouer cette situation de prime abord inextricable. Je serai très heureuse et très curieuse de découvrir un spin off sur Mélie car c'est une personne qui vit à 1000 à l'heure , qui s'occupe du bonheur des autres mais qui au fond ne se dévoile pas beaucoup ! J'aimerai donc en savoir plus sur Mélie et sa vie sentimentale.

Quant à Scarlett Archer , elle a toujours dû garder la tête sur les épaules mais à trop vouloir se soucier des autres, elle en a oublié son propre bonheur. Elle a beaucoup d'affection pour sa soeur et sa mère et j'aime le trio qu'elles forment. La mort de leur père a changé la donne et a plongé la sphère familiale dans une tristesse palpable. Sans le roc de la famille, les Archer doivent apprendre à reconstruire leur vie. Architecte, Scarlett se plonge dans son travail pour oublier sa souffrance. Pourtant un deuil ne se fait pas en un claquement de doigts et les différentes étapes du deuil doivent être parcourues pour aller de l'avant. J'ai adoré le personnage de Scarlett car elle a un sens de la répartie inébranlable. Par erreur, elle entrera dans les toilettes des hommes mais au lieu de perdre la face, elle trouvera les arguments qui font mouche pour expliquer sa présence inattendue dans des lieux réservés à l'autre sexe. Tout au long de cette épopée londonienne , on la voit s'ouvrir un peu à William et c'est un réel plaisir de découvrir cette jeune femme sous un nouveau jour. Elle a envie d'être aimée mais on sent en elle la peur de souffrir ou de l'abandon. N'importe quelle autre femme aurait pris ses jambes à son cou en étant confrontée à la famille de fou des Hill mais pas Scarlett qui joue son rôle à la perfection dans ce vaudeville aux faux airs shakespeariens. Trouvera t-elle la clé de son coeur et s'ouvrira t-elle de nouveau aux sentiments amoureux? Pourra t-elle vivre sa comédie romantique 100% brittish et lovely? 

Au coeur de cette intrigue , on découvre donc William Hill dans les toilettes pour hommes de l'aéroport londonien. Il a tout du gentleman brittish avec un flegme à tout épreuve ( et c'est peu dire au vu de sa famille) et un humour décapant et hilarant. J'ai également adoré ce personnage qui ne cesse de renvoyer Scarlett dans les cordes pour notre plus grand plaisir. Comme je le disais précédemment , l'humour a tout sa place dans ce roman et s'il n'y avait pas de répondant en face ce serait comme un soufflé qui retombe avant la fin de la cuisson. Ici , ce n'est pas le cas et j'ai adoré voir les réactions, les réparties de William. Grâce à lui , je suis retombée amoureuses des lieux mentionnés à Londres ( non non je vous rassure je ne suis pas sous le charme de Heathrow :p ) et les ballades de nos deux protagonistes nous emmènent dans des lieux prestigieux et romantiques. J'ai donc adoré cet aspect car j'aime quand les romans que je lis se déroulent dans des lieux que je connais et que je peux donc visualiser sans soucis. Will va donc être au coeur de la tornade car sa famille va débarquer sans crier gare et les rebondissements vont aller bon train. On sait très bien que les repas de famille , et notamment ceux des fêtes de fin d'année, sont propices à toutes les vérités. Dans Pas si simple , ce réveillon de Noël sera riche en émotions et en révélations. Lena est la mère despotique et démoniaque de Will et Tom. Avec elle , il faut que tout soit parfait et que les apparences soient les plus sublimes possibles. Un faux pas est impossible et elle règne sur sa famille tel un sergent en chef de l'armée. Si on dévie de la voie toute tracée, c'est mise à pied immédiate. Georges, leur père , aurait pu jouer dans un film muet car il est le simple téléspectateur de sa vie. Il ne prend jamais part dans les conflits , il mange, il boit, il lit son journal mais il ne donne jamais de la voix. Il est donc difficile de cerner ce personnage qu'on a dû mal à comprendre .

Dans la famille Hill, je demande aussi la tante Kathy qui risque de tomber dans la dépression ou la grand mère Lizzie qui va provoquer quelques petites frayeurs à ses petits enfants. Elle a cette étincelle en elle et on se demande ce qu'elle cache comme squelette dans le placard. Enfin  , on a aussi le frère de Will, Thomas qui n'assume pas ce qu'il est et qui sera à l'origine d'un quiproquo énorme aux conséquences dévastatrices. J'ai aimé le personnage de Thomas car il n'a rien de méchant mais il est la victime de la dictature et des préjugés de sa mère . Il se trouve lui aussi embarqué dans des retournements assez hilarants même s'il en est responsable à l'origine. J'aimerai aussi le retrouver et en savoir un peu plus sur sa vie dans un spin off. Mais revenons à Will qui est donc coincé au milieu de tous ces personnages et qui semble aussi assez coincé dans la vie. Pourtant au contact de Scarlett, il semble s'illuminer. Cette rencontre fortuite pourra t-elle aboutir à un changement de vie? En quoi sa vie sentimentale passé peut elle déterminer sa vie sentimentale future?

Bref, ne passez pas à coté de Pas si simple car cette comédie vous fera passer assurément un excellent moment de lecture. Lucie Castel a su créer une comédie romantique en respectant les codes de la romance tout en y marquant sa propre plume. Les personnages ne nous laissent pas indifférents et on ne peut que se demander où la tornade des révélations va les emporter. En abordant les thèmes de la famille, du deuil , des secrets et des apparences, l'auteur nous propose une réflexion teintée d'humour sur ces valeurs universelles qui nous parlent tant.


Pour pré commander ce roman, cliquez ci dessous


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...