mardi 14 février 2017

Mon avis sur l'excellent Close Up de Jane Devreaux

POUR SE PROTÉGER, ELLE VA LE PROVOQUER.
POUR LA PROTÉGER, IL LUI CONFIERA SES SECRETS.

La rumeur dit que la rebelle a de lourds secrets familiaux. On la craint.

Tout le contraire du beau gosse dont la vie paraît simple, déja tracée. Pourtant...Une seule provocation de Sandre va suffire à bouleverser leurs vies, pour une incroyable histoire.


Date de sortie : 09 février 2017
Editeur: Hugo New Romance
Prix: 14.50 euros
Pages: 360 pages

Note: 


Avant de vous donner mon avis complet , je voudrais remercier Déborah et Marion des Editions Hugo New Romance pour m'avoir permis de lire ce premier tome en SP

Mon avis : Je ne connaissais pas du tout cette saga mais une amie ne m'en disait que du bien. Je n'ai fait le lien que très récemment entre ce titre pour cette réédition et le titre dont elle me parlait. Je suis donc partie à la découverte de cette saga en me laissant surprendre. Quand on découvre l'histoire de Sandre et Josh , on peut avoir quelques réticences car ils n'ont que 17 et 18 ans mais en fait , nous ne tombons pas dans le cliché des adolescents "boutonneux" qui se cherchent et se trouvent. Ces deux personnages sont des jeunes adultes car ils ont déjà vécu à un si jeune âge des épreuves dans la vie qui les ont transformés et obligés à grandir plus vite qu'ils ne l'auraient voulu.

Sandre River est une jeune femme de 17 ans qui vit en reclus et qui n'a aucune amie. On se demande ce que font ses parents car ils brillent par leur absence et la laissent se débrouiller seule. Sandre n'est pas une mauvaise élève mais elle s'est construit une image de dure à cuire afin d'ériger des barrières entre elle et les autres. J'ai adoré découvrir ce personnage car psychologiquement parlant elle est très intéressante. Il y a une peur qui couve en elle mais pas seulement car on découvre aussi une rage. On se pose des tas de questions vis à vis d'un autre personnage et on imagine ce que doit être sa vie. Elle adore capturer les émotions des autres en usant de son Reflex à leur insu. Sandre est donc une artiste dans l'âme qui veut s'échapper de son quotidien en capturant des émotions qu'elle ne parvient pas à vivre. Les rumeurs vont bon train à son égard mais il y a un "j'en foutisme" total de sa part . Les rumeurs ou les pseudos révélations à son sujet , elle n'en a que faire. Elle trace sa route sans jamais demander rien à personnage. C'est donc une forte personnalité qu'on découvre mais qui a aussi ses failles. Je pense qu'au fond d'elle même , elle aimerait être aimée mais qu'elle a peur des conséquences désastreuses si son secret était découvert. 

Comme je le disais donc , elle n'a pas de proches à qui se confier et je dirais même qu'elle a fait le vide autour d'elle. Que ce soit les adultes ou les adolescents, personne ne trouve grâce à ses yeux et il est très difficile voire impossible d'établir un contact avec elle. La preuve avec le personnage de Prudence qu'elle surnomme Prude. Les scènes où elle est présente sont assez hilarantes car bien que l'accueil soit digne du Pole Nord, Prudence ne renonce pas et reste à ses côtés quoiqu'il advienne. Sandre est loin d'être amicale avec elle et pourtant la jeune fille essaie sans cesse d'établir le dialogue avec elle . C'est donc marrant de voir Sandre se débattre avec elle telle une mouche trop encombrante. Quant à ses autres camarades, c'est simple , elle les juge mais ne parlent jamais avec elle. Ils la considèrent comme une rebelle dont les parents seraient en prison et n'osent donc pas l'approcher . Pourtant ils ne se gêneront pas pour la juger sans la connaître. Sandre a donc des tenues de camouflages et que ce soit ses vêtements d'homme bien trop larges ou son maquillage "outrancier", elle se cache aux yeux des autres et il devient donc très intéressant pour le lecteur de découvrir le fond de sa pensée. Sandre finira t-elle par s'ouvrir aux autres? Quel secret cache t-elle? Que nous réserve cette ado rebelle qui en veut au monde entier?

Josh Anderson est l'archétype du gars populaire au lycée. Il joue dans l'équipe de rugby de Winsted. Il est entouré d'une bande d'amis qui aiment profiter de la vie et il est plus que jamais amoureux de sa petite amie , la délicieuse Mary Shephard. Tout irait donc bien dans le meilleur des mondes s'il n'était pas un adolescent "en rut" dont les hormones lui jouent des drôles de tour. A 18 ans, Josh a des besoins sexuels comme tout jeune homme de son âge. Mais malheureusement ce n'est pas sa chère Mary qui va pouvoir le soulager. Jane Devreaux aborde ici une thématique propre aux Etats Unis et tellement en vogue là bas. En effet, on prône souvent la virginité avec la mariage et vous avez sans doute entendu parler des bagues de virginité ou autre procédé visant à rester pur jusqu'à l'échange des voeux sacrés. Je ne sais pas si le nom de famille a été choisi par hasard mais pour moi il fait écho au terme "Shepherd" qui signifie berger en français et Mary serait donc le berger qui pourrait ramener Josh ( La brebis égarée) vers le droit chemin. J'ai adoré détester Mary car c'est un personnage qui va susciter bien des réactions. J'ai eu envie de la baffer car sous couvert de religion, de Dieu et de respect de soi, elle refuse d'aller plus loin avec l'homme qu'elle aime. Mais méfiez vous des apparences car sous se visage d'ange pourrait se cacher une jeune fille aux projets diaboliques. Elle juge les autres sans cesse et on a envie qu'elle découvre la vérité et qu'elle se prenne une claque.

Josh va par la force des choses devoir travailler avec Sandre pour les cours et un exposé sur les droits de la famille qu'ils doivent rendre. Josh n'est pas un étudiant très studieux mais on ne tombe pas non plus dans l'archétype du sportif écervelé. C'est un personnage qui cache aussi ses secrets et qu'on aime découvrir. Même s'il est plus facile à comprendre que Sandre parce qu'il se livre plus facilement, Josh reste un personnage intéressant car il doit faire face à ses doutes, sa culpabilité, ses envies et son désir grandissant. J'ai adoré sa relation et sa dynamique avec Sandre car même si dans un premier temps on pense qu'il ne s'agit que d'un lien charnel et sensuel, il est le plus à même de comprendre ce que Sandre vit. Si elle parvenait à se livrer à lui comme lui le fait, des quiproquo pourraient être évités. La bande d'amis de Josh est aussi assez détonante et je pense notamment à Steve ! Mais qu'est ce qu'il est lourd ! Il apporte à sa façon la légèreté dont l'intrigue a besoin mais le moins qu'on le puisse dire c'est qu'il est obnubilé par le sexe et ne semble pas respecter grand chose. Il est le queutard de service qui sort des blagues salaces à longueur de temps mais qu'on a tout de même envie d'apprendre à connaître. Il y a aussi Boby qui est un peu plus sur la réserve mais qui sait lire en Josh comme dans un livre ouvert. J'ai aimé ses interventions car elle sont toujours teintées de bon sens et de précieux conseils. Au milieu de la tempête ce dernier pourrait être le phare dont Josh a besoin. Quelle voie va choisir Josh? Suivra t-il l'avenir tout tracé que ses parents désirent pour lui ou finira t-il par écouter ses sentiments ?

Bref, j'ai dévoré et adoré ce premier tome de la trilogie Close Up. Jane Devreaux a abordé des thématiques importantes et évoqué la sexualité sans jamais tomber dans la vulgarité. Close Up c'est l'histoire de deux adolescents déjà bien amochés par la vie qui tentent d'avancer dans les tumultes de l'adolescence tout en ayant déjà un pied dans le monde adulte. La rencontre de Josh et Sandre risque bien de faire des étincelles et les blessures pourraient être profondes. Vivement la suite.

Pour commander ce premier tome, cliquez ci dessous


ue

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...