mardi 13 juin 2017

Mon avis sur le 3ème tome d'Affaires Privées de Molly O'Keefe

Pour garder le cap entre la maladie de sa mère et les frasques de ses élèves, Shelby Monroe mène une vie bien réglée. Or, depuis trois jours, impossible de dormir : son nouveau voisin, Wyatt Svenson, fait un bruit d'enfer en réparant sa moto. N'y tenant plus, Shelby débarque chez lui en pleine nuit et ouvre les hostilités. Sauf que le lendemain, les voilà à nouveau réunis, au lycée. Casey Svenson a des problèmes scolaires, et Shelby n'est autre que sa professeur d'arts plastiques. Forcés de faire bonne figure, Wyatt et elle dissimulent mal leur hostilité. Cette dernière ne cacherait-elle pas plutôt une attirance irrépressible ?


Date de sortie : 29 avril 2017
Editeur : J'ai lu pour elle
Prix: 7.40 euros
Pages: 405 pages



Note:image host

Avant de vous donner mon avis complet, je voudrais remercier Charlotte des Editions J'ai Lu pour Elle pour m'avoir permis de lire en SP ce nouveau tome. 

Mon avis : Depuis le début de la saga Affaires Privées ( Vous pouvez retrouver mon avis sur le tome 1 en cliquant ICI et sur le tome 2 en cliquant ICI) , j'étais très intriguée par le personnage de Shelby Monroe car je sentais une certaine dualité chez elle que je voulais absolument découvrir. Le héros masculin est une vraie découverte et j'ai fortement apprécié de voir ce père de famille qui tente tant bien que mal de construire une relation avec son fils Casey. 

Nous connaissons donc Shelby depuis le début car dans cette saga "small town", elle tient une place importante au coeur de la communauté. En effet c'est une professeur d'Arts Plastiques qui s'investit intensément pour ses élèves et qui ne se contente pas uniquement de faire son travail. Elle noue de vraies relations avec les enfants qu'elle côtoie et elle leur offre un moyen de s'exprimer autrement. Nous l'avions découvert dans le tout premier tome de la série venant en aide à la fille du mère et elle va une fois de plus faire des merveilles. J'aime l'empathie qui se dégage de cette femme car il est certes évident qu'elle apprécie son métier mais il y a autre chose. Elle leur offre une nouvelle forme d'expression ou de communication qu'ils ne peuvent pas avoir autrement. C'est ici le cas avec Casey , le jeune fils du nouveau résidant. On sent une rage en lui et il a effectivement besoin d'un exutoire pour évacuer ses sentiments néfastes. On pourrait donc aller jusqu'à dire qu'elle agit un peu comme une psychologue car ces enfants parviennent à avancer d'une nouvelle façon. J'ai vraiment été ravie de voir cet aspect de sa vie que nous avions découvert mais je ne soupçonnais pas l'envers du décor. Effectivement si La Grange de l'art est un exutoire pour les enfants, il l'est aussi pour Shelby qui porte en elle les stigmates du passé. Elle n'a pas eu une enfance facile et bien que son père ait été pasteur, sa vie n'a jamais été un long fleuve tranquille. 

C'est donc une femme meurtrie que nous retrouvons dans ce tome et elle porte encore en elle les blessures que lui a infligées Dean Jennings. Si vous avez lu le premier tome, vous savez pertinemment de quoi je parle. Leur aventure a ouvert les yeux de Shelby sur ses envies et ses désirs mais aussi sur la vie qu'elle ne pourra jamais avoir. Des paroles dures ont été prononcées et l'ont indéniablement marquées. On pourrait donc croire que la situation va être réitérée lorsqu'elle sort un soir avec Ty , le nouveau voisin. Shelby a en effet un rapport à la sexualité assez biaisé et elle a dû mal à être elle même. Quand elle pense plaire à un homme, elle ne veut pas de sentiments car elle veut tout simplement lâcher prise. Shelby est donc un personnage très complexe à cerner mais très intéressant à découvrir . Elle s'occupe de sa mère Evie qui souffre de la maladie d'Alzheimer et qui lui bouffe littéralement la vie . J'ai été vraiment émue par leur relation car elle ne vit que pour elle. Malgré la descente au enfer de sa mère, elle ne renonce pas et espérer pourvoir la garder à ses côtés jusqu'au bout. Certaines scènes sont dures et offrent donc un nouvel éclairage sur l'attitude de la jeune femme qui vit en recluse. Elle tient les autres à distance car elle ne veut pas qu'on l'aide en quoique ce soit.  C'est assez ironique car elle vient en aide aux autres mais reste assez aveugle quant à l'aide qu'elle mérite amplement. Shelby est une jeune femme qui a accompli de nombreuses choses mais la route est encore longue afin d'atteindre la béatitude. Pourra t-elle ouvrir son coeur à Ty? Pourra t-elle repousser l'échéance éternellement vis à vis d'Evie? Quand pensera t-elle à son propre bonheur? 

Wyatt Svenson , dit Ty, est le charpentier qui travaille dans le bar de Brody et Sean. Dès les premières pages , on sent un homme passionné qui aime son travail , qui est un travailleur manuel ( et attention , je ne dis pas qu'il n'a rien d'un homme intellectuel ) . Il va se faire connaître de sa voisine d'une façon des plus bruyantes. C'est un homme qui aime réparer de vieilles motos pour les remettre en état de marche et les vendre aux enchères. Il ne compte donc pas ses heures et c'est un acharné du travail. Sa vie a été bouleversée de la plus surprenante des façons il y a 4 mois quand il a découvert l'existence d'un fils de 11 ans, Casey. Wyatt est donc également un père en devenir. Lui même a connu une enfance assez mémorable car il a perdu tôt ses parents et a été élevé par son grand père et sa grand mère. Alors oui il a fait des bêtises mais c'est justement ce qui le rend crédible quand il tente de dialoguer avec son fils. On sent qu'il n'a pas l'habitude d'avoir des amis autour de lui car une fois son boulot terminé, il ne s'investit pas plus que cela dans la vie sociale de cette petite ville. C'est donc une personnage qu'on veut apprendre à connaître et cerner pour encore plus l'apprécier. Casey est une enfant perturbé et il ne parvient pas à exprimer ce qui le tiraille de la sorte. Ty sera donc souvent convoqué dans le bureau du principal. Mais au lieu d'être un parent décrocheur, il veut savoir ce qui ne tourne pas rond chez Casey. 

La mère de Casey , Vanessa, lui a fait vivre un certain enfer car elle ne lui a  pas fourni les bases d'une vie saine et sereine. A un si jeune âge il a été confronté à des choses qu'il n'aurait pas dû et en découle donc la peur de l'engagement ( qu'on retrouve en quelques sortes chez son père Ty). Mais Wyatt n'est pas qu'un père , c'est aussi un homme qui va éprouver à nouveau le désir dans les bras de Shelby. Il ne renonce pas et tente , comme il le peut, d'apprivoiser les blessures de cette dernière. J'ai bien aimé voir l'évolution de leur relation car si au départ, ils utilisent le sexe comme un exutoire, il est rare de voir chez un personnage masculin, l'envie d'en avoir plus. En général, c'est la femme qui veut une relation sérieuse et l'homme qui est hermétique à toute forme d'engagement. Ty est donc un homme acharné qui ne recule pas face à l'adversité ( ses relations avec Shelby et Casey le prouvent) et il affrontera les obstacles à bras le corps. Pourra t-il percer l'armure que s'est forgée Shelby? Saura t-il instaurer une relation père fils avec Casey? Se fera t-il une place au sein de cette petite communauté? 

Bref, une fois de plus Molly O'Keefe m'a fait passer un bon moment avec sa saga Affaires Privées. Une fois de plus , nous apprenons à découvrir deux personnages intenses qui n'ont pas eu la vie facile mais qui tenteront de trouver un bonheur à deux . Cette petite communauté n'a pas fini de nous réserver de sacrées surprises et en VO , il existe un 4ème tome. Vivement donc la suite

Pour commander ce nouveau tome, cliquez ci dessous


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...