mercredi 3 octobre 2018

Mon avis sur Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard de Laëtitia Constant

A 27 ans, Fauve gère un haras atypique niché dans la forêt landaise. Elle y soigne des chevaux traumatisés et y donne des cours d'équitation responsable aux enfants. Quand une lettre de la mairie annonce que le terrain est racheté par une société immobilière qui veut l'expulser, Fauve sort de ses gonds : l'homme à la tête du projet est un odieux personnage, arrogant et coureur, qu'elle a déjà rencontré au cours des seules vacances qu'elle s'est accordé ces cinq dernières années. Le voici maintenant décidé à détruire sa vie... Fauve ne se laissera pas faire !

Date de sortie : 12 septembre 2018
Editeur : J'ai Lu 
Prix: 7.20 euros
Pages : 344 pages





Note :


Avant de vous donner mon avis le plus complet , je tiens à remercier Robin des Editions J'ai Lu pour m'avoir permis de lire en SP ce roman

Mon avis : Je découvre la plume de Laëtitia Constant avec ce roman que je voulais lire depuis pas mal de temps. J'ai passé un bon moment de lecture avec cette comédie romantique qui nous permet de découvrir que la frontière entre la haine et l'amour peut être fine.

Fauve Albertini est une jeune femme de 27 ans qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui a du mal à se détacher de son travail qui est aussi sa passion. Elle gère un centre équestre et use de son don pour soigner les chevaux dans un état très fragile. Elle part contrainte et forcée en vacances au Maroc et là bas , elle va tomber sur un vrai abruti qui risque bien de faire de sa vie un enfer. Le destin semble prendre un malin plaisir à se moquer d'elle car elle va ramener dans ses bagages cet être odieux et le combat de David contre Goliath va commencer.

Fauve est un personnage que j'ai apprécié pour son dynamisme , son impertinence et sa détermination. Elle est très bien entourée et sa meilleure amie Célia m'a fait bien rire. Elle ne prend rien au sérieux et pourtant quand la situation l'exige , elle sait être exigeante. Elle est la soeur que Fauve n'a pas eu et entre elles , c'est à la vie à la mort. Elle a une vision de l'amour assez différente de notre héroïne et on se demande si elle pourra trouver l'homme qui lui donnera envie d'être sérieuse. Mais Fauve va aussi pouvoir compter sur un ami d'enfance qu'elle avait perdu de vue et qui sera de retour à un moment clé de l'intrigue. J'ai adoré ce personnage car avec lui pas de quiproquo mais une amitié sans failles. Il l'aidera à un moment où elle devra se battre seule contre tous et on espère qu'elle pourra voir un peu de lumière au bout du tunnel.

Jonathan Granger est notre héros et on ne peut que le détester au fil des pages. Il se dégage de lui cette arrogance qui ne peut que cacher quelques chose de tragique. Il use et abuse de son charme comme de son pouvoir mais on espère qu'il trouvera quelqu'un pour lui rabattre le clapet. Il est donc sûr de lui et à une telle prestance qu'on pourrait oublier à quel point il peut être odieux. On en vient même à douter qu'il ait encore un peu d'humanité en lui car son comportement envers les chevaux de Fauve prouve qu'il se fiche de tout et blesser quelqu'un pour arriver à ses fins ne lui pose aucun problème. Cet homme sera donc une énigme qu'on cherchera à résoudre et peut être à comprendre. Il intervient peu mais quand il est présent , il faut se mettre aux abris. Il n'épargne rien ni personne et gare si on se met sur son chemin.

Bref, j'ai passé un moment agréable de lecture avec ce roman de Laëtitia Constant. J'aurais sans doute aimé un peu plus de développement sur la finalité de cette romance mais ce ne nous empêche pas de nous délecter des joutes de Fauve et Jonathan. On va donc compter les points avant de découvrir qui sortira indemne de ce combat sans merci.

Pour commander ce roman, cliquez ci dessous




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...