mardi 23 octobre 2018

Mon avis sur l'incroyable Pennies, le 1er tome de la saga Dollars de Pepper Winters

Autrefois, quand j’avais dix-huit ans, j’étais étudiante en psychologie.
Maintenant, je suis la propriété d’un homme.
Volée et vendue, je suis couverte de bleus depuis le jour où mon monde a changé, il y a deux ans.
Je souffre en silence, je brûle de retrouver ma liberté. Mais pas question que je m’effondre.
Je ne peux pas me le permettre.
Et puis, il est arrivé.
Elder Prest, le seul homme qui me regarde et qui me voit. Le seul qui soit plus cruel encore que mon maître.
Il me veut pour des raisons que je ne comprends pas.
Il me prend l’espace d’une nuit, puis il s’en va sans un regard en arrière.
Jusqu’à ce qu’il revienne.
Et que la vie devienne bien plus compliquée.



Date de sortie : 24 octobre 2018
Editeur : Milady
Prix: 14.90 euros
Pages : 480 pages

Note :

Avant de vous donner mon avis le plus complet, je tiens à remercier Louise , Les ladies de l'édition et Les Editions Milady pour m'avoir permis de découvrir en SP ce 1er tome. 

Mon avis : J'avais adoré la saga Monsters in the Dark de Pepper Winters et j'avais donc hâte de découvrir cette nouvelle saga qui est une fois de plus est une vraie Dark Romance, qui ne fait pas dans la douceur, qui n'a pas sa place pour la romance mais qui nous emporte malgré tout. 

Tasmin Blythe a été enlevée à 18 ans et depuis plus de deux ans, elle vit un calvaire sans nom en étant sous la coupe de Alrik Asbjörn . Il l'a payé un très fort prix et depuis il en a fait son jouet de prédilection, se délectant de la torture, de la violence qu'il lui inflige quotidiennement. Elle a perdu sa voix depuis tout ce temps et c'est la dernière arme qu'il lui reste car il lui a tout pris. Elle est devenue Pimlico et à chaque maltraitance, elle s'enferme dans son monde pour taire la souffrance , la douleur et les cris. Le récit est d'autant plus atroce qu'il semble aseptisé et dénué de tous sentiments. Tasmin ne ressent plus rien, n'a plus aucun espoir et même la mort serait la bienvenue. Le génie de Pepper Winters réside dans son écriture et dans la manière qu'elle a d'inclure le lecteur dans ces scènes difficiles. En taisant les actes, cela empire la situation car notre imagination fait le reste et nous ne pouvons voir aucune lueur d'espoir. Elle se confie à Personne, une sorte de journal intime qui sera sa bouée dans l'océan et qui lui permettra de vocaliser ce qu'elle vit. 

Alrik Absjörn est donc le tortionnaire de ce premier tome et nous n'avons aucun chapitre écrit de son point de vue mais il est évident que sa psychologie est palpable dans chacun de ses actes. Il a payé le prix fort pour obtenir Pim et il ne compte donc ne jamais la céder. Il déverse sur elle toute sa violence, sa perfidie et ses actes sont très jouissifs pour lui. C'est un être très malsain mais très lâche. Il s'attaque à une personne affaiblie , amoindrie et dans ses conditions , il est très aisé de se prendre pour plus fort que ce que l'on est. Il a deux acolytes aussi fous et perfides que lui avec Tony et Daryl mais ces deux là ne seront là que pour "protéger" leur patron d'une éventuelle menace. Il va pactiser avec le diable et il devra en payer les conséquences. 

Quant au héros de cette histoire, comme le précise l'auteur dès le début du livre, il n'est pas le chevalier blanc venu sur son destrier sauver la pauvre princesse enfermée dans sa tour infernale. Elder Prest est un être insaisissable. Si on a quelques informations à son sujet, on peut les dénombrer sur les doigts de la main. Il est difficile de tirer des conclusions à son égard et même si nous avons des chapitres écrits selon son point de vue , nous ne connaissons rien de lui , de ce qu'il veut, ce qu'il est. Nous avons quelques bribes de son passé mais pas assez pour en déterminer des choses claires et précises. Il semble moins violent que Alrik mais ce n'est pas un enfant de coeur. Il va offrir comme une bouffée d'oxygène dans la vie misérable de Pim mais sa seule présence et défiance n'est elle pas un facteur aggravant de violence. En refermant ce roman, je n'en sais pas plus à son sujet et je reste très inquiète de l'avenir de Pim. 

Bref, un premier tome à couper le souffle et dont on a évidemment envie de connaître la suite. Pepper Winters maîtrise à la perfection la dark romance et ses codes très particuliers. Malgré une histoire très dure, le lecteur ne peut être que happé et n'a pas envie de détourner le regard. C'est ça le super pouvoir de cette auteur , à savoir nous faire apprécier l'horreur, la violence , la souffrance car malgré tout on garde toujours une faible lueur d'espoir et on retient notre souffle jusqu'au prochain tome. 

Pour commander ce tome, cliquez ci dessous


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire. Je le validerai après l'avoir lu . Belle journée et merci pour votre fidélité

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...