lundi 25 novembre 2019

Mon avis sur Le vent nous portera de Jojo Moyes

Animée par une soif d'aventures et de grands espaces, Alice s'éprend d'un bel Américain et s'empresse d'accepter sa demande en mariage, laissant derrière elle son Angleterre poussiéreuse. Mais le rêve américain est mis à rude épreuve au cours de la Grande Dépression dans la petite ville du Kentucky où elle atterrit, entre un mari qui s'avère décevant et un beau-père au tempérament ombrageux.

Aussi, quand la jeune femme répond à l'appel d'Eleanor Roosevelt pour créer des bibliothèques ambulantes afin de lutter contre l'illettrisme, c'est d'abord pour échapper à son quotidien étouffant. Elle se lie alors d'amitié avec Margery, une femme qui n'a peur de rien ni de personne. Ensemble, elles se jettent à corps perdu dans l'aventure et sillonnent à cheval les montagnes du Kentucky, bravant tous les dangers, pour apporter des livres dans les zones les plus reculées. Mais s'il y a bien une chose dont ces porteuses d'histoires ne manquent pas, c'est de courage.


Un roman profondément émouvant sur l'épopée de la culture et l'émancipation féminine.

Date de sortie : 16 octobre 2019
Editeur : Milady 
Prix: 19.50 euros
Pages :  608 pages

Note

Avant de vous donner mon avis le plus complet, je tiens à dire un grand merci aux Ladies de L'édition et aux Editions Milady pour m'avoir permis de lire en SP ce roman. 

Mon avis : Je suis toujours émerveillée par les romans de Jojo Moyes car nous seulement, elle nous plonge à chaque fois dans un univers différent mais en plus nous partons à la découverte de personnages qui ont marqué leur époque et qui sont l'incarnation de causes divers et variées. 

Alice Van Cleve est une jeune femme qui doit subir les aléas de son époque. Après avoir épousé Bennett , elle va quitter son Angleterre natale pour partir aux Etats Unis et le moins que l'on puisse dire c'est que ce sera le dépaysement total. On ne peut pas dire qu'elle sera accueillie à bras ouvert dans la ville de Baileyville mais elle pourra compter sur certaines personnes pour avancer. Dans cette épopée livresque, Jojo Moyes se penche cette fois ci sur la condition des femmes et nous allons en découvrir différentes facettes. Si dans un premier temps, elle semble prête à obéir à son mari, elle va vite aller de désillusions en désillusions. La présence oppressante de Mr Van Clefe , le père de Bennett, sera un poids très lourd à porter car nous avons plus l'impression que c'est plus à lui qu'elle doit rendre des comptes qu'à son propre mari. Mais Alice n'a pas dit son dernier mot et on va la voir assumer ses idées, des envies mais on se demande tout de même quelle sera sa marge de liberté. 

Margery O'Hare est sans conteste un exemple de féminisme et d'indépendance. Elle n'obéit qu'à elle même et elle est loin d'être une jeune femme fragile incapable de prendre des décisions. Elle préfère vivre seule malgré sa liaison avec Sven Gustavsson. Ces deux là s'aiment mais le jeune homme va devoir faire avec les idées bien arrêtées de sa compagne. Elle est à la tête des bibliothèques itinérantes qui ont été en service de 1936 à 1943 et on ne peut qu'admirer cette héroïne qui se bat pour ses idéaux. Evidemment la population locale ne fait que la tolérer car elle ne répond pas aux critères classiques de la société. De plus, ils lui font payer les fautes de son père sur lesquelles elle n'a aucun impact. Mais cela ne perturbe pas Margery qui va prendre sous son aile Alice et qui l'aidera à la hauteur de ses moyens. J'ai adoré ce personnage car elle dégage de belles valeurs et un espoir pour la condition féminine . 

Isabelle Brady fera partie aussi de cette bibliothèque itinérante et même si on la voit moins que nos deux héroïnes, cela ne nous empêchera pas d'apprécier ce personnage qui a toujours vécu en retrait . Souffrant d'un handicap suite à une maladie , cette jeune femme qui boîte aurait pu rester chez elle dans le confort familial mais elle va parvenir à se surpasser et à dépasser les attentes de sa mère afin de s'investir dans cette initiative et s'épanouir à sa manière. Elle va aussi travailler avec Beth Pinker qui a du caractère elle aussi et qui complétera cette équipe de jour. La nuit, afin d'organiser au mieux cette bibliothèque , Margery pourra compter sur Sophia Kenworth. Cette dernière n'accepte de travailler que la nuit car sa condition de femme noire est une autre thématique contre laquelle elle doit lutter. J'ai aimé le dynamisme de cette jeune femme qui apportera sa pierre à l'édifice. 

Bref, je ne peux que vous recommander de lire le nouveau roman de Jojo Moyes qui va vous emporter dans de nouvelles contrées , au coeur du Kentucky . Ces bibliothèques itinérantes ont joué un rôle important dans la lutte contre l'illettrisme et l'évolution de la condition de la femme. J'ai été emportée par ce roman qui m'a fait vivre des émotions intenses et vives. 

Pour commander ce roman, cliquez ci dessous


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...