mardi 20 septembre 2016

Jamie Dornan parle de The Fall dans une nouvelle interview avec la BBC - Interview traduite



Parlez nous de Paul Spector?

Paul Spector est un homme horrible qui est un serial killer. On enquête sur lui pour un nombre de crimes qu'il a commis à  Belfast. Cette enquête est menée par Stella Gibson, incarnée par Gillian Anderson. Je pense que le truc avec Spector qui est le plus épineux pour les gens est le fait que c'est une personne relativement normale, en dehors de l'aspect criminel! Il a une famille assez stable, il a un job, il est bien éduqué, il est issu de la classe moyenne et il pourrait être votre voisin. Je pense que c'est ça qui est intéressant, faire du serial killer une personne plus accessible , qui nous parle plus.

Y a t-il des aspects rédempteurs dans ce personnage?

C'est difficile de se dire que quelqu'un capable de faire ce qu'il fait puisse prétendre à la rédemption. Mais je pense que chez lui il y a certains aspects où il est un père décent, surtout envers sa fille Olivia - qui est la relation la plus proche qu'il ait et c'est sans doute ce qui est le plus proche de l'amour qu'il est capable de donner. Il est aussi assez bon dans son job en tant que conseiller de personnes en deuil. C'est dur de trouver des choses positives à dire sur ce mec mais je le dois alors je dirais ces aspects là

Quel impact a t-il eu sur vous?

C'est un personnage tellement complexe, et ces complexités sont révélées au fur et à mesure des trois saisons. Notamment dans la saison 3, on allons avoir un aperçu de l'esprit de Spector. On aura des réponses à nos questions sur le pourquoi est t-il comme il est et les événements de sa vie qui l'ont mené dans cette position où il est maintenant. C'est tellement un régal de jouer quelqu'un qui a tant d'épaisseur - même après l'avoir incarné 4 ans, j'en découvre encore davantage sur ce personnage.

Nous sommes à l'apothéose de la relation entre Gibson et Spector, à quoi a ressemblé pour vous ce voyage depuis la saison 1 ?

Professionnellement parlant, ce rôle est la meilleure chose qui me soit arrivé. J'adore l'incarner et le tournage de la saison 3 c'était comme rentrer à la maison. Je suis originaire de Belfast donc c'était vraiment un retour aux sources après ne pas y avoir vécu pendant 15 ans et c'est quasiment la même équipe depuis le début. Le sujet est tellement dur mais on s'est vraiment marré sur le tournage. On était concentré quand il le fallait et on s'est quand même très bien amusé en le faisant.

Ce léger soulagement est important quand il s'agit du tournage de The Fall?

Je suis certainement quelqu'un qui a besoin de faire un break et d'effacer de mon esprit son état d'esprit dès que je le peux. Je ne pense pas que ce soit particulièrement sain de rester dans sa tête trop longtemps. Je me trouve bizarrement dans une position où je peux facilement entrer dans sa peau mais d'un autre côté je peux m'en détacher aussi facilement. Me permettre de penser comme Spector n'est pas chose plaisante.

A quel point est ce important de tourner à Belfast?

On l'a mentionné maintes fois dans les premières saisons mais Belfast est un personnage à part entière dans The Fall. Je me souviens de la première fois où j'ai auditionné pour la série, j'avais auditionné pour un rôle différent, pas celui de Spector. J'ai dit à Allan que c'était rafraîchissant de lire quelque chose qui se déroule à  Belfast et que ça n'implique pas forcément les troubles politiques, même si on doit parler du souci auquel le pays fait face et dont on parle un peu dans la série. Le sujet est si lugubre mais Belfast donne tout de même l'impression d'être un endroit génial. On m'a dit qu'on pouvait faire une visite guidée des lieux qui apparaissent dans The Fall, ce qui est une bonne chose pour Belfast. Et je suis aussi ravi que ce soit tourné à Belfast car je ne dois pas faire un accent, ce qui est sympa!

C'était comment de travailler avec Gillian Anderson?

Ca représente 4 ans de nos vies. Dans la première saison je n'avais qu'un court moment avec Gillian, Je l'ai sans doute plus vu lors des tournées promotionnelles que pendant le tournage! C'est évident que dans la 2 ème saison , j'ai eu plus de temps avec elle, nous avions cette scène de 18 minutes, et dans la saison 3 , on a bien plus de scènes ensemble. C'est génial car c'est bizarre de voir des gens vous demander constamment  “Ca vous a fait quoi de travailler avec Gillian Anderson?” et je disais toujours “Et bien clairement vous n'avez pas regardé The Fall car je n'ai pas travaillé avec elle sans la saison 1, je n'ai eu qu'une seule scène!”

A présent je peux dire que j'ai travaillé avec elle de manière substantielle, et elle est brillante. Gillian adore The Fall et incarner Stella Gibson, et je pense que ça va rester en elle pour le reste de sa vie! Ca veut dire énormément pour quelqu'un qui a eu une carrière aussi variée et qui a eu autant de succès que Gillian. Je n'ai pas eu autant de rôles que Gillian mais je serais surpris si j'incarnais un autre personnage que j'ai autant adoré incarner que celui de Paul Spector.

Comment décririez vous The Fall à des personnes qui n'auraient jamais regardé?

The Fall est une montagne russe entre deux personnes complètement différentes et qui sont poussées en avant par l'un l'autre. Spector a besoin que Gibson le pourchasse et dans un sens, ça le pousse encore plus. Il adore simplement jouer à ce jeu avec elle. Elle aimerait qu'il soit enfermé pour payer pour ses crimes mais je pense qu'elle a aussi besoin de lui

Ce qui est intéressant avec The Fall et ce qui la distingue des autres séries policières,c'est le fait que c'est  ‘je l'ai fait’ au lieu de ‘Qui l'a fait’. On explore la psychologie des gens comme Paul Spector mais aussi celle de Stella Gibson et c'est rare dans une série dramatique. On dévoile dans les trois premières minutes du premier épisode de la saison 1 qui est le meurtrier, ce qui est génial pour les gens impatients!

Source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...