lundi 15 août 2016

Mon coup de coeur pour The Air he Breathes de Brittainy Cherry

Tristan et Elizabeth sont voisins, ils n'ont rien en commun à part leur passé douloureux. Elle a choisi de continuer à vivre ne serait-ce que pour sa petite fille Emma. Il a choisi de s'extraire du monde. Mais Elizabeth ne l'entend pas de cette façon. Elle sait qu'ils sont tous les deux en miettes et qu'ensemble ils seront plus forts pour affronter leurs fantômes.

C'est sans compter avec toutes les embûches que les habitants de leur petite ville vont mettre sur leur route.

Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues.

Date de sortie : 7 juillet 2016
Editeur : Hugo New Romance
Prix: 17 euros
Pages : 360 pages



Note

Avant de vous donner mon avis complet sur ce formidable roman, je voudrais remercier Mélusine de Hugo New Romance pour m'avoir permis de lire ce roman en SP.

Mon avis : The Air he breathes fait partie de ces rares romans qui vous chamboulent complètement , qui vous transportent lors de votre lecture , qui vous font vivre de vives émotions pages après pages et pour lesquels il est difficile de poser des mots dans une chronique qui puissent être à la hauteur de votre ressenti. Ce roman est génial, éblouissant, émouvant, déchirant et très intense. Si vous ne l'avez pas encore lu , foncez car il va vous garantir un excellent moment de lecture.

Je dirais que The Air he breathes ressemble par certains aspects à Archer's voice dans le sens où Brittainy Cherry vous fait vivre de telles émotions comme l'avait fait Mia Sheridan avec son récit. C'est très intense et prenant et l'écriture nous plonge au coeur des émotions des divers personnages. Nous ne tombons pas dans le mélodrame qui n'a pour but que de faire verser sa petite larme aux lecteurs. Non Brittainy Cherry nous plonge au coeur même de ces personnages aux destins brisés. L'intrigue est très intéressante et on parvient même à se laisser surprendre par certaines révélations. On en devine certaines certes mais on ne nous dévoile la révélation finale qu'à la toute fin.

La majeure partie du récit nous est livré par la voix d'Elizabeth Bailey. Cette femme de 28 ans a vu sa vie brisée du jour au lendemain après un terrible accident. Après avoir fui Meadow Creek, Lizzie va donc effectuer un retour aux sources. Si elle tient encore debout c'est pour sa fille Emma , âgée de 5 ans. Tous les gestes du quotidien sont pour sa fille. Elle ne se laisse pas abattre car elle ne peut laisser seule sa fille. Pourtant, elle souffre et elle ne parvient absolument pas à tirer un trait sur le passé. Comment pourrait elle se reconstruire après un tel drame? Comment oublier qu'elle avait une vie parfaite jusque là? Lizzie a donc une force de caractère incroyable car elle retourne à sa vie d'avant , si je puis dire. Elle pourra compter sur sa meilleure amie Faye et le parrain d'Emma, Tanner. Peu à peu , elle va donc reprendre goût à la vie et tenter d'aller de l'avant.

Lizzie est un personnage très intéressant car au delà de sa propre souffrance, elle ne s'enferme pas sur elle même et parvient encore à ressentir de l'empathie pour les autres, et notamment pour son voisin Tristan Cole qui lui est brisé. Lizzie est donc une mère avant tout , qui préfère mettre sa vie de femme entre parenthèse pour permettre à sa fille Emma de garder le sourire malgré tout. J'ai adoré le relationnel entre Lizzie et sa fille Emma car il nous donne souvent le sourire aux lèvres . Il est complètement différent de celui qu'entretient Lizzie avec Hannah sa mère. C'est d'ailleurs ça qui est intéressant car nous avons une relation vue sous divers angles grâce aux divers personnages. Même si ces relations sont différentes, il y a tout de même un point commun : l'amour. L'amour maternel ou paternel sera donc revisité et exposé de divers façons par le biais de Lizzie, Hannah , Kévin et d'autres personnages.

Tristan Cole quant à lui est soit une énigme aux yeux de Lizzie soit un monstre aux yeux des autres. Il a vécu un drame semblable à celui de Lizzie mais lui n'a pas eu la force de se battre et il est désormais une coquille vide. Il n'a pas choisi de vivre mais de survivre. Il avance pas à pas sans jamais interagir avec les autres. Et dans une ville comme Meadow Creek où les commérages sont de mises , il est au centre de toutes les discussions. Au lieu d'essayer de percer l'armure qu'il s'est forgé pour ne plus souffrir, les gens l'évitent, le pointent du doigt et l'isolent encore plus. Il faut dire que Tristan n'est pas aimable et sa technique de défense est de repousser les autres en étant froid, distant et limite grossier. Lizzie en fera les frais car elle voit au delà des apparences et elle le comprend. Elle sait pertinemment ce que cela fait d'avoir une partie de vous arrachée à vous par le destin. Alors que Lizzie peut compter sur Tanner ou Faye pour la sortir de sa morosité , Tristan n'a personne. Il a réussi à faire de vide autour de lui. Lizzie saura t-elle apprivoiser cet ours mal léché ? Pourra t-elle rendre un peu d'humanité à cet homme brisé par la vie? Tristan s'ouvrira t-il aux autres? Pourra t-il avoir sa place dans la vie de Lizzie? Saura t-il se vider de cette haine, cette colère, cette culpabilité qui le rongent?

Les thèmes abordés au fil du roman sont donc habilement amenés et le lecteur ne peut que ressentir ces vives émotions par vagues. Lors de ma lecture, j'ai eu à de nombreuses reprises les larmes aux yeux car on se demande comment le destin peut s'acharner autant sur des personnages qui n'ont au final rien demandé. Les révélations seront fracassantes et pourront perturber un équilibre déjà très précaire. Brittainy Cherry aborde avec brio ces thématiques et nous embarque avec elle . Cette histoire devient donc comme une certaine leçon de vie . Comme je le disais précédemment , l'atmosphère est certes lourde mais nous ne tombons ni dans le pathos , ni dans le morose. The Air he breathes est le magnifique récit d'une reconstruction, du deuil et d'une seconde chance. Il reste dans nos esprits pour un long moment .

Les personnages secondaires sont tout aussi essentiels au déroulement de l'intrigue. J'ai adoré Faye , la meilleure amie de Lizzie. Elle apporte en quelque sorte la touche légèreté et humour tant nécessaires au roman. Faye n'a aucun filtre et elle dit donc à voix haute tout ce qu'elle pense. Elle n'a aucune retenue et nous ne pouvons que rire de ses interventions. Faye est donc une amie dont Lizzie a besoin car elle sait lui donner des coups de pieds aux fesses sans pour autant la faire souffrir. J'ai adoré découvrir les petites péripéties de ce personnage très attachant qui saura apporter son aide aux moments opportuns. Un autre personnage que j'ai adoré découvrir est Mr Henson , qui tient "Le Bazar de l'épouvante". Il a embauché Tristan dans sa boutique et il est lui aussi considéré comme le pariah de la ville. Quand les gens sont confrontés à la différence, ils n'ont qu'une seule réaction : les repousser. Pourtant Mr Henson va lui aussi , à sa façon, contribuer à l'avancée de l'intrigue.

Bref, je ne peux que vous recommander vivement de lire cette merveilleuse histoire . Brittainy Cherry nous emporte avec The Air he breathes et je n'ai qu'une envie , découvrir les autres tomes de cette saga. C'est une lecture dont on ne sort pas indemne car elle suscite en nous de magnifiques émotions . La saga compte un second tome en VO , The fire between high and lo et un 3ème tome The Silent Waters qui devrait sortir prochainement en VO. 

Pour commander ce roman, cliquez ci dessous


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...