mercredi 22 janvier 2020

Mon avis sur Les tourments du coeur de Monica James

C’est au cœur de deux familles ennemies de la Cité des Anges que se passe notre histoire...

London Sinclair était le garçon contre lequel ma mère m’avait mise en garde toute ma vie. Son nom à lui seul apportait honte et souffrance à ma famille. C’est donc tout naturellement qu’il est devenu mon ennemi juré dès notre première rencontre.

Avec son regard de braise et son sourire arrogant, toutes les filles sont sous son charme. Il me reste une année de cours avant de pouvoir partir et oublier ce qui me ronge.

Le seul garçon qui m’est totalement interdit me rend folle. Moi, Holland Ferris, je désire London, et je pense que c’est réciproque.

Certains pourraient comparer cela à une tragédie shakespearienne, puisque nos noms de famille ont scellé notre avenir, mais lorsqu’une nuit change ma vie pour toujours, je m’empresse de quitter la Cité des Anges.

Dix ans plus tard, j’ai expié mes péchés et je reviens à Los Angeles métamorphosée. Je suis rentrée pour me marier, mais à l’instant où London entre à nouveau dans ma vie, un constat s’impose. Dix années ne peuvent effacer cette nuit, cette unique nuit de péché où j’ai succombé à la tentation, parce que j’ai envie de recommencer.

Date de sortie : 22 janvier 2020
Editeur: Collection Infinity
Prix: 5.99 euros
Pages : 419 pages

Note : image host

Mon avis : A part la saga Addicted to sin que je n'ai pas encore lue, j'ai adoré chaque roman de Monica James car sa plume nous fait toujours vivre de superbes émotions. Lors d'une session Q&A sur le groupe de Monica, j'avais déjà un petite idée du thème abordé dans ce nouveau roman et j'ai adoré la version moderne de Roméo et Juliette. On cherche les indices, les comparaisons et on trouve même des citations clés de la pièce de Shakespeare. Je me suis laissée happer par cette romance et je l'ai même dévorée.

Le prologue pose les bases avec les familles ennemies et on sent que cette "tradition" familiale va se perpétuer. Ce que j'ai adoré c'est que chaque famille va avoir ses caractéristiques et on sent que les enfants porteront le poids de ce passé et de cette haine viscérale qui ronge les Brooks et les Sinclair. Quand deux meilleures amies vont se faire la misère ou quand l'amour est plus fort que tout, voilà l'idée de base des Tourments du coeur. 

Holland Brooks Ferris est donc la fille de Delores et de Bobby. Ses parents s'aiment d'un amour profond et il est clair qu'ils ne sont pas obnubilés par l'argent. On découvre très vite que les Brooks Ferris n'ont jamais évolué dans les hautes sphères de la société huppée de Los Angeles. Les femmes de la famille ont toujours été mises de côté et n'ont jamais été à la hauteur des attentes sociales de ce monde dépourvu d'humanité. Ce qui est génial c'est qu'on suit l'adolescence mais aussi l'âge adulte d'Holland et cela nous permet de comprendre son évolution et sa psychologie. Ado, elle sera la meilleure amie d'Anabelle Greene et cette dernière permettra à ce rat de bibliothèque de sortir la tête de ses bouquins. Très studieuse , elle n'a qu'une hâte : quitter Los Angeles pour intégrer la prestigieuse université de Standford. Elle est la fierté de ses parents même si un certain détail pourrait les décevoir . Cette jeune femme est très intéressante car elle ne se laisse pas marcher par celui qui va faire de sa vie en enfer sur terre. Elle a du répondant même si on sent que la frontière entre l'amour est la haine est très fine. Une nuit tout va basculer et ses émotions seront une nouvelle fois mises à vif. Les amitiés seront perdues , l'amour peut être trouvé mais les questions ne seront pas résolues aisément.

Nous retrouvons Holland quelques années plus tard et c'est une femme en apparence changée que nous retrouvons. Elle a réussi une brillante carrière d'avocate et a même contribué à la résolution d'une affaire très épineuse. Sa vie à New York est idyllique et elle s'apprête à épouser Lincoln O'Toole. Tout serait donc parfait si elle ne devait pas revenir sur les lieux du crime. Ses parents habitent toujours à Los Angeles et le temps de trois semaines, elle va devoir y retourner et préparer son mariage. Mais très vite les fantômes du passé vont venir la hanter et il serait donc temps d'avoir les réponses aux questions qu'elle se pose depuis si longtemps. Elle n'a plus d'amie à se confier , même si elle est proche de sa mère et seule Chloé pourrait être une épaule à qui se confier. On constate donc qu'elle s'est abrutie de travail et que les apparences peuvent être trompeuses. Elle risque donc de se prendre de nouvelles claques et de constater que rien n'a vraiment changé vis à vis d'elle et sa famille. Holland est sans conteste une héroïne forte et sensible à la fois qui subit le poids du passé et les mensonges qu'on lui impose depuis tant d'années. Aura t-elle enfin accès à toute la vérité? Sa haine vis à vis de London Sinclair peut elle enfin s'apaiser?

London est donc un héros bad boy au charme incontestable. Nous n'avons pas de chapitres écrits de son point de vue ce qui ne nous permet pas de connaître sa propre vérité. On dit qu'il y a toujours deux facettes à une histoire et c'est d'autant plus vrai avec London. Nous ne savons pas ce que cache ce sourire en coin, cette arrogance et cette supériorité qui se dégagent de lui. Il est très versatile et nous ne savons absolument pas sur quel pied danser avec lui. Dès sa plus tendre enfance, on lui a imposé comme ennemie Holland et il a pris un malin plaisir à l'humilier, la mettre en rage et susciter chez elle de vives émotions. Qui est il vraiment? Quel rôle joue t-il? Est il réellement le badboy de l'histoire ? Les questions s'accumulent et il est sans cesse comparé à Lincoln qui lui semble être le parfait petit ami. Les liens qu'il va tisser avec chacun des personnages est très tendancieux car il joue sur les mots, envoie des messages cryptés et nous ne savons donc plus qui il faut croire. Etant donné que nous n'avons que le point de vue de Holland, l'histoire est évidemment biaisée et teintée de haine. J'espère que nous pourrons avoir quelques chapitres dans le prochain tome écrits de son point de vue afin de déterminer si on peut ou non lui faire confiance. Une chose est sûre , il dit toujours la vérité même si cette dernière est plus que blessante mais quels sont ses réelles intentions?

Bref, je ne peux que vous donner un seul conseil : foncer lire ce nouveau roman et cette nouvelle saga. Absinthe of the heart est un nom qui a de l'importance dans le roman mais qui joue aussi sur le fait que notre héros pourrait avoir une absence totale de coeur. Monica James joue avec brio avec nos nerfs et cette romance 2.0 de Roméo et Juliette ne peut que nous conquérir

Pour commander ce roman , cliquez ci dessous

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...