jeudi 13 octobre 2016

Mon avis sur le dernier tome de Songe d'une nuit torride de Joy Maguène

Sur le mont Olympe, Eyron s'ennuie. Le dieu, las de surveiller les créatures vivant sur Terre, s'interroge. Les divinités, avides d'orgies et de breuvages aphrodisiaques, ne sont-elles pas des maîtresses formidables ? Pourquoi ne pas pimenter sa vie... et surtout ses nuits ? En compagnie d'une jolie rousse au regard ensorceleur, peut-être ?
À moins que le conseiller d'Eyron tombe amoureux le premier...


Date de sortie : 14 octobre 2016 
Editeur : Nisha Editions / Nisha's secret
Prix: 2.99 euros
Pages: 35 pages


Note :image host


Avant de vous donner mon avis , je voudrais remercier Marie de Nisha Editions pour m'avoir permis de découvrir ce dernier tome en SP

Mon avis : Nous retrouvons Eyron dans sa quête et il est temps de tirer les conclusions qui s'imposent. Même si j'ai bien aimé découvrir cette saga qui a su mêler anciens dieux grecs et modernisme, j'avoue être restée sur ma fin à l'issue de ma lecture.

L'évolution d'Eyron au fil des trois tomes est donc flagrante car d'un Dieu sûr de lieu, avide de sexe, on découvre un dieu qui sait tirer les leçons de ses erreurs et qui nous livre une morale adéquate sur ce monde qui a perdu de vu son objectif premier. Eyron n'est donc plus cet être égoïste et immature qu'il avait pu être au préalable. Je dirais même qu'il fait même preuve d'une grande qualité en acceptant le pardon vis à vis d'un autre personnage. En effet, alors que le lecteur et les autres Dieux savaient qui était derrière tous les problèmes qui secouaient le royaume, Eyron a su passer outre sa colère. Il a su mettre ses désirs et ses envies de côté pour pouvoir aller de l'avant et faire avancer les choses. J'ai donc fini par apprécier ce personnage car dans le premier tome je n'appréciais pas les valeurs qu'il dégageait. Eyron agit enfin en Dieu avec une belle grandeur d'âme.

Nous découvrons d'autres Dieux dans cet ultime tome et que ce soit Vogas, Lodig, Om ou Pyra tous agissent de manière très égoïstes. Joy Maguène parvient à nous faire part de divers pratiques sexuelles par le biais de ces différents personnages. Les scènes de sexe sont toujours aussi bien écrites et toujours riches en sensualité. Pourtant ces dieux qui devraient être un modèle à suivre se comportent de manière tellement puérile qu'ils en deviennent "ridicules" et qu'on ne peut que se moquer de leur manque de jugeote. Ils sont la métaphore de la bêtise humaine qui ne réfléchit plus , qui prône les désirs individualistes au mépris des répercussions éventuelles sur le monde humain.

Quant à Idalio, nous retrouvons ce cher compagnon espiègle qui est l'exemple même de la bêtise et du monde actuel. En effet, il représente à merveille sous forme de métaphore les dérives du monde actuel , virtuel et connecté. Il accumule les bourdes et ne retient rien de ses précédents faux pas. Il s'enlise dans ses mauvais coups et ne recule devant rien pour tenter de remporter le "trophée". Son égocentrisme est vraiment dérangeant et on aimerait qu'il paie le prix fort pour tous ses actes passés. J'ai ressenti une sorte d'injustice face à son destin .

Bref, Joy Maguène signe une saga où mythologie et modernisme ne font qu'un. Songe d'une nuit torride va vous amener à découvrir les Dieux sous un nouveau jour . L'auteur nous invite par le biais de métaphores à réfléchir sur nos actes et leur conséquence. Peu importe où l'on vit, le plaisir et le désir ne peut primer sur les petits bonheurs de la vie.

Pour commander ce 3ème tome, cliquez ci dessous


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...