lundi 24 octobre 2016

Mon avis sur Pretty Wife de Cécile Chomin

Il a besoin d’une femme.
Elle a besoin d’argent.

Pour Charlize, la vie est loin, très loin d’être un conte de fées. Depuis le décès de son mari, c’est même plutôt un film catastrophe, dans lequel elle doit se battre chaque jour un peu plus pour élever seule leur petit garçon malgré son maigre salaire d’agent immobilier. Mais voilà que le destin lui offre, sur un malentendu, une occasion inespérée : se faire passer pour la fiancée de Guillaume Garon. Certes, Guillaume Garon est un homme odieux dont le charme s’efface très vite devant son obsession pour le travail et sa mauvaise volonté pour redorer son image ; certes, en acceptant cette proposition, elle s’engage à assurer un rôle de parfaite épouse pour les cinq prochaines années… Mais ce n’est pas comme si elle avait une vie sentimentale ; et puis, ce contrat lui permettrait de résoudre tous ses problèmes d’argent et d’assurer l’avenir de son petit garçon. Alors… c’est parti pour la mission Pretty Wife ?

Date de sortie : 19 octobre 2016
Editeur : HQN
Prix: 4.99 euros
Pages : 171 pages

Note :image host

Avant de vous donner mon avis complet, je voudrai remercier Chloé des Editions HQN pour m'avoir permis de lire en SP ce nouveau roman de Cécile Chomin

Mon avis : J'ai lu tous les romans de Cécile Chomin et donc j'avais hâte de lire son nouveau roman. Je l'ai dévoré en à peine 2 heures car le format est assez court. On retrouve ce qui caractérise le style de Cécile Chomin et j'ai donc passé un bon moment de lecture. Même si le thème a déjà été traité dans le littérature et si la thématique d'un contrat entre deux personnages a déjà été lu , l'auteur y apporte sa petite touche personnelle et sa touche d'humour.

Charlize Danton est une jeune femme qui est prête à tout pour le bonheur mais surtout pour le confort financier de son fils Alex , âgé de 8 ans. Depuis la mort de son mari Antoine, elle a dû faire face à de grandes difficultés. Elle a dû dire adieu à son ancien train de vie et oublier sa vie confortable pour survivre mois après mois. Dès que cela est possible, elle accepte des extra pour la société de traiteur de son amie Julie. Charlize est donc une femme qui pense en premier à son fils avant de penser à elle même. C'est lors d'une quiproquo et d'une arrivée chez la mauvaise personne qu'elle va accepter l'impensable: signer un contrat de 5 ans avec l'odieux connard Guillaume Garon. Pendant toutes ces années ,elle devra faire semblant de vivre le grand amour aux yeux de tous et en échange elle recevra une compensation financière très importante. Elle va donc mettre de côté son humilité et accepter ce pacte avec le diable qui ne s'habille pas en Hugo Boss.

J'ai adoré le personnage de Charlize car elle est loin des codes de l'héroïne des romances modernes. Si leur histoire semble être digne de Cendrillon, il n'en est rien car Charlize a un langage châtié et ne mâche pas ses mots. Malgré cette décision, nous ne sommes pas dans Cinquante Nuances de Grey. Charlize n'est pas naïve car elle sait pertinemment qu'elle n'a pas épousé le Prince Charmant et qu'un baiser ne va pas transforme l'affreux crapaud en homme charmant et agréable. J'ai donc adoré le fait qu'elle se rebelle , qu'elle dise ce qu'elle pense, qu'elle lui tienne tête . Elle devra faire face à de nombreux revers et remarques mais pourtant elle tiendra bon. La vie de Charlize pourra t-elle donc change pour le meilleur ou pour le pire? Pourra t-elle offrir une belle vie à son fils Alex? Qu'en sera t-il de sa relation avec Guillaume?

Guillaume Garon est donc une énigme car il est à la tête de Freeland and Co mais pourtant son image de PDG n'est pas au beau fixe et les actionnaires commencent à douter. Avec Guillaume , nous sommes un peu dans La Belle et La bête. Il est difficile à cerner et à apprécier. Dès qu'il ouvre la bouche, il débite des horreurs et des atrocités et prouve à quel point il n'est pas humain. Si les références sont nombreuses au film Pretty Woman , Guillaume n'arrive pas à la cheville de Richard Gere. Il ne sait pas se mettre en valeur, il est constamment dans le contrôle et ne sait pas s'amuser des petits bonheurs de la vie. C'est donc un homme auquel on ne succombe pas. Il est agaçant au possible et pourtant on attend avec impatience ses confrontations avec Charlize . Pour la première fois une femme ne lui obéit pas au doigt et à l'oeil. Ce qui est marrant chez lui c'est qu'il parvient à être charmant lorsqu'il échange des SMS avec sa belle. Comme si ce mode de communication virtuelle parvenait à lui rendre son côté humain.

Nous allons donc suivre les péripéties du jeune homme notamment face aux médias. En effet, la manipulation est au rendez vous et il va falloir jouer le numéro de sa vie pour rassurer ses actionnaires. Sa maîtresse jusqu'alors était sa carrière mais malheureusement son image est loin d'être dorée et on le comprend aisément quand on le voit interagir avec les autres. J'ai adoré sa relation avec son ami et associé Emmanuel Larousse car ce dernier prend un malin plaisir à le bousculer et à lui dire ses 4 vérités. Son humour est super rafraîchissant et il permet de désamorcer certains conflits et situations délicates. A chaque fois que Manu entre en scène , il est vraiment le contre poids de Guillaume. Manu est charmant, il est séduisant, il sait parler aux gens et il a un vrai sens de l'humour. Guillaume parviendra t-il à retrouver un peu d'humanité ou restera t-il cette odieux connard?

Autre personnage que j'ai adoré , Victor le majordome de Guillaume qui m'a tout de suite fait penser à Niles dans la série Une nounou d'enfer. Dès le début il juge Charlize sur les apparences mais quand il apprend à la connaître une véritable amitié va se lier avec elle. De plus, il incarne en quelque sorte la figure du grand père vis à vis d'Alex avec qui il va aussi nouer de solides lien. La référence à cette série est d'ailleurs confirmée avec le personnage d'Amira qui a la voix et le grain de folie de Fran .

Bref, j'ai vraiment passé un très bon moment de lecture avec Pretty Wife même si j'aurais adoré que l'intrigue soit encore plus développée et que le format soit donc plus un roman qu'une novella. Cécile Chomin a réussi à nous livrer une romance contemporaine à la sauce Pretty Woman avec un zest de La Belle et la Bête et un soupçon de Cendrillon. Vous passerez un bon moment lecture avec des personnages aussi horripilants qu'attachants/

Pour commander ce roman , cliquez ci dessous


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...